This content is not available in your region

La France entend faire abattre plus d'un million de volailles pour endiguer la grippe aviaire

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Elevage de poules
Elevage de poules   -   Tous droits réservés  Gillian Wong/AP

"Injuste", "dramatique", "catastrophe économique" : dans les Landes, fief du foie gras, le découragement gagne les éleveurs de canards qui, malgré de lourds investissements et des mesures contraignantes, n'ont pu contenir une nouvelle flambée de grippe aviaire, la quatrième depuis fin 2015.

"On est désespérés. Le moral des agriculteurs n'est pas bon", assure Hervé Dupouy, éleveur à la tête de la section palmipèdes de la Fdsea locale, et dont la ferme fut parmi les premières touchées et vidées dans la zone.

Afin d'endiguer la propagation du virus, le ministère de l'Agriculture a annoncé jeudi l'abattage d'1,3 million de canards et volailles durant les trois prochaines semaines, dans le sud des Landes principalement, mais aussi l'ouest du Gers et le nord des Pyrénées-Atlantiques.

Cela pourrait porter à 2,5 millions le total d'animaux abattus, principalement de canards, contre 3,5 millions l'hiver passé.