EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La France entend faire abattre plus d'un million de volailles pour endiguer la grippe aviaire

Elevage de poules
Elevage de poules Tous droits réservés Gillian Wong/AP
Tous droits réservés Gillian Wong/AP
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'État français projette de faire abattre préventivement plus d'un million de volailles du Sud-Ouest pour mettre un coup de frein à la progression fulgurante de la grippe aviaire, désolant des éleveurs qui espéraient éviter la répétition de la crise de l'hiver dernier.

PUBLICITÉ

"Injuste", "dramatique", "catastrophe économique" : dans les Landes, fief du foie gras, le découragement gagne les éleveurs de canards qui, malgré de lourds investissements et des mesures contraignantes, n'ont pu contenir une nouvelle flambée de grippe aviaire, la quatrième depuis fin 2015.

"On est désespérés. Le moral des agriculteurs n'est pas bon", assure Hervé Dupouy, éleveur à la tête de la section palmipèdes de la Fdsea locale, et dont la ferme fut parmi les premières touchées et vidées dans la zone.

Afin d'endiguer la propagation du virus, le ministère de l'Agriculture a annoncé jeudi l'abattage d'1,3 million de canards et volailles durant les trois prochaines semaines, dans le sud des Landes principalement, mais aussi l'ouest du Gers et le nord des Pyrénées-Atlantiques.

Cela pourrait porter à 2,5 millions le total d'animaux abattus, principalement de canards, contre 3,5 millions l'hiver passé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique

France : le puzzle des solutions possibles après l'impasse des législatives

Législatives 2024 : le Rassemblement national en tête, mais sans majorité absolue