EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Crise ukrainienne : la Russie poursuit ses manœuvres militaires à la frontière

Des images publiées par le ministère de la défense russe montrent des tanks se déplaçant vers le sud-ouest du pays, près de la frontière avec l'Ukraine.
Des images publiées par le ministère de la défense russe montrent des tanks se déplaçant vers le sud-ouest du pays, près de la frontière avec l'Ukraine. Tous droits réservés AP/Russian Defense Ministry Press Service
Tous droits réservés AP/Russian Defense Ministry Press Service
Par Camille PauvarelEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Malgré les critiques et les menaces des Occidentaux, les Russes poursuivent leurs exercices militaires dans le sud-ouest du pays et en mer Noire.

PUBLICITÉ

En pleine phase de tensions entre Moscou et les pays de l'Otan autour de la question ukrainienne, plus d'une vingtaine de navires de la flotte russe ont commencé des exercices militaires en mer Noire mercredi 26 janvier. Selon le ministère de la Défense russe, ils s'inscrivent dans une série d'entraînements prévus en janvier et février. Depuis novembre dernier, la Russie aurait déployé plus de 100 000 troupes à la frontière avec l'Ukraine faisant planer une menace sur son voisin. Dans ces images, Moscou montre aussi le déplacement de véhicules blindés dans la région de Rostov qui borde les régions ukrainiennes de Donetsk et de Louhansk.

Au sein des l'Otan les réactions s'enchaînent. Alors que Washington réitère sa détermination à défendre l'intégrité territoriale de l'Ukraine, la Roumanie, qui partage sa frontière nord avec le pays a indiqué se tenir prête à recevoir des troupes de l'alliance occidentale sur son sol.

Dans le même temps, malgré des critiques pour son refus de fournir des armes au pouvoir de Kiev, lors d'une rencontre avec son homologue britannique, la ministre allemande de la défense a défendu la position de son pays qualifiant de soutien "très clair", la livraison de 5 000 casques militaires à un hôpital ukrainien.

"Le gouvernement allemand a convenu que nous n'enverrons aucune arme de guerre dans les zones de crise, car nous ne voulons pas alimenter encore plus ces conflits"
Christine Lambrecht
Ministre allemande de la défense

Pour l’ambassadeur ukrainien en Allemagne, l'envoi des ces casques par l'Allemagne est vu comme : "une goutte d'eau dans l'océan". "Cela ne supprime pas la question de la livraison d’armes dont nous avons un besoin urgent", a renchéri Andrij Melnyk dans des médias allemands.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée

No Comment : au moins 6 blessés dans une frappe aérienne russe sur Kharkiv

L'Ukraine affirme avoir détruit l'un des avions de combat russes les plus modernes