This content is not available in your region

Portugal : des élections législatives incertaines

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Portugal : des élections législatives incertaines
Tous droits réservés  AFP

L'issue des élections générales anticipées au Portugal reste très incertaine. Le scrutin se déroulera dimanche, même si certains électeurs ont commencé à voter de manière anticipée depuis plusieurs jours. Et en cette période de pandémie, le spectre de abstention plane sur ce rendez-vous majeur.

Côté sondage, la dernière grande consultation plaçait les Socialistes et les Sociaux démocrates, situés au centre-droit, au coude à coude, avec seulement trois points d'écarts. Des petits partis, comme le Bloc de gauche (Bloco) ou Chega à l'extrême-droite pourrait donc avoir le rôle de faiseurs de roi pour le prochain gouvernement.

Euronews
Sondage pour les élections législatives portugaises du 30 janvier 2022.Euronews

Au vu de cette situation, le Premier ministre sortant, le socialiste António Costa, a proposé aux Sociaux Démocrate de ressusciter le "gentlemen's agreement", pour que le PSD ne cherche pas à constituer un gouvernement si les socialistes remportent l'élection. Le leader du PSD Riu Rio s'est dit prêt à accepter cette proposition, mais uniquement si les socialistes s'engagent à faire de même.

Quant à une grande coalition entre socialiste et sociaux-démocrates, comme dans les années 80, elle n'est pour l'heure pas envisagée par les partis.

Consolidation de l'extrême droite

Les derniers sondages ont également confirmé la consolidation du parti d'extrême droite Chega, qui signifie "assez" en portugais. La formation ambitionne d'arriver en 3e place dimanche. Son soutien pourrait donc être décisif pour le PSD

Les partis de gauche radical ont eux annoncé qu'il pourrait soutenir les Socialistes, bien qu'ils soient responsables de ces élections anticipée, après avoir refusé de voter le budget proposé par le gouvernement en octobre 2021.

Et quelle que soit sa composition, le prochain gouvernement devra cas relever d'énormes défis après deux années de pandémie, même s'il bénéficiera de budgets historiques grâce aux fonds de relance de l'Union européenne.