This content is not available in your region

La Russie affirme que des mines ukrainiennes dérivent dans la Mer Noire, Kyiv dément

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
La Russie affirme que des mines ukrainiennes dérivent dans la Mer Noire, Kyiv dément
Tous droits réservés  Vadim Ghirda/AP

La mer Noire est-elle dangereuse pour les bateaux ? C'est ce qu'affirme la Russie, qui accuse l'Ukraine d'avoir miné les eaux devant le port d'Odessa, et que les mines en question dérivent. Kiev affirme que Moscou pirate l'information, et qu'il n'y a aucune preuve de mines dérivant en mer.

La Bulgarie, qui borde la Mer Noire, surveille attentivement ses eaux, mais se veut rassurante, par la voix de du contre-amiral Kiril Mihailov, commandant de la marine bulgare :

"Je veux dissiper les craintes : les mines ne vont pas rouler sur la plage et les touristes tomber dessus. Il est hautement improbable qu'il y ait de telles mines, cependant il s'agit d'un conflit militaire, dans lequel des armes telles que les mines marines sont utilisées et la menace ne peut être totalement écartée."

Après une explosion, un cargo estonien a coulé au large de Odessa, le 3 mars dernier. Difficile d'affirmer que c'était à cause d'une mine.

Les mines seraient de deux types. Une petite mine attachée à une ancre d'environ 20 kg. L'autre est une mine anti-embarcation, pesant environ trois kilos. En cas de tempête, il est plus probable qu'elle finisse sur la côte où elle a été posée.

Les autorités turques avaient mis en garde contre le risque de mines pour ceux qui empruntent les détroits des Dardanelles et du Bosphore.