Le point sur la situation en Ukraine

Le point sur la situation en Ukraine
Tous droits réservés Euronews
Par sasha vakulina
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces russes semblent "bloquées sur place", en raison de gains limités, selon le ministère britannique de la Défense.

PUBLICITÉ

 Selon l'évaluation du ministère britannique de la Défense, les forces russes semblent "bloquées sur place", en raison de gains limités.

Voici à quoi ressemble la situation sur le terrain en Ukraine, selon l'Institut pour l'étude de la guerre.

Mardi, des rapports font état de tirs d'obus des forces russes dans les régions de KRYVYI RIH, DNIPRO (c'est le centre de l'Ukraine) et MYKOLAYIV, qui est cruciale pour que les troupes russes puissent se rapprocher d'ODESSA depuis la région de KHERSON par voie terrestre.

La situation autour de la capitale ukrainienne, KYIV, reste très tendue.

Il a été demandé aux habitants de la ville de BORYSPIL, près de KYIV, de quitter la région s'ils le peuvent encore, alors que les combats contre les forces russes se rapprochent.

BORYSPIL est le lieu où se trouve l'aéroport international, le plus grand d'Ukraine. Il a été bombardé dans les premiers jours de la guerre par les forces russes.

Les troupes ukrainiennes affirment également aujourd'hui avoir repris la ville de MAKARIV, à environ 50 km à l'ouest de KYIV.

 La situation à MARIOUPOL reste catastrophique avec de nouvelles tentatives de KYIV, mardi, d'ouvrir et de sécuriser ces couloirs humanitaires pour permettre à des milliers de personnes de quitter la ville, qui est encerclée par les forces russes, pour la quitter vers ZAPORIZHZHYA .

MARIOUPOL avait été brièvement contrôlée par les séparatistes soutenus par la Russie en 2014. Il s'agit de la ville clé sur l'axe routier entre la Russie et la Crimée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Volodymyr Zelensky : "Il ne reste plus rien de Marioupol"

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe

Ukraine : renforcer la sécurité énergétique face aux frappes russes