This content is not available in your region

Moscou justifie sa violente frappe contre un centre commercial de Kyiv

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Une femme mesure une fenêtre avant de la recouvrir de feuilles de plastique dans un bâtiment endommagé par un bombardement la veille à Kiev, en Ukraine, lundi 21 mars 2022
Une femme mesure une fenêtre avant de la recouvrir de feuilles de plastique dans un bâtiment endommagé par un bombardement la veille à Kiev, en Ukraine, lundi 21 mars 2022   -   Tous droits réservés  Vadim Ghirda/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Ces images dévoilées par le gouvernement russe montrent un véhicule militaire kaki roulant à proximité du centre commercial "Retroville" à Kyiv détruit par un violente frappe aérienne dimanche soir.

Le ministère de la défense russe a ainsi expliqué que c'est un centre de dépôt d'armement qui avait été visé, vraisemblablement par un missile, un armement "guidée de précision à longue portée", a dit la Russie.

"Nous avons présenté des preuves absolues de l'utilisation criminelle par le régime nationaliste de Kiev d'infrastructures civiles dans les zones résidentielles de Kiev et dans d'autres villes d'Ukraine comme positions de tir pour des systèmes d'artillerie et de roquettes", a déclaré le porte-parole du ministère de la défense Igor Konachenkov.

Les caméras de surveillance ont donné un aperçu de la puissance de l'explosion. C'est l'attaque la plus violente qu'ait subi Kyiv. Le bilan est d'au moins huit morts.

De l'immeuble de dix étages carbonisé, ne reste que la structure en béton. Les vitres de tout le quartier ont été soufflées et une dizaine de bâtiment aux alentours a été endommagée.