This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky s'attend à de plus fortes frappes

Access to the comments Discussion
Par EURONEWS
euronews_icons_loading
Ukrainian army in Irpin
Ukrainian army in Irpin   -   Tous droits réservés  Vadim Ghirda/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Des images de désolation. L'Ukraine a récupéré Irpin détruite. La ville reprise aux Russes en début de semaine porte stigmates de la violence des frappes du Kremlin. Peu de bâtiments ont été épargnés par la guerre comme à l'aéroport militaire de la capitale lourdement endommagé. Les avions sont devenus des tas de ferraille. Les autorités appellent à la prudence avant de crier victoire, mais l'Oblast de Kiev revient progressivement aux mains des Ukrainiens. La Russie affirme atténuer les combats dass certaines zones. Les Ukrainiens n'y croient pas.

Le président Zelensky met en garde : "Dans l'est de notre pays, la situation reste très difficile. Les troupes russes se renforcent dans le Donbass, en direction de Kharkiv. Ils se préparent à de nouvelles frappes puissantes. Nous nous préparons à une défense encore plus active avec toutes les ressources."

L'UE affiche son soutien

Le président du Parlement européen est le premier représentant de l'UE à se rendre en Ukraine, à la Rada le Parlement ukrainien, toujours opérationnel malgré les combats.

"Je suis ici aujourd'hui en tant que représentant du Parlement européen des peuples d'Europe pour vous dire une chose. Nous sommes avec vous.", clame Roberta Metsola devant les députés.

L'Ukraine accusé d’avoir attaqué un dépôt de pétrole en Russie

Un responsable régional russe accuse Kyiv d'avoir attaqué par hélicoptère, un dépôt de pétrole dans sa ville de Belgorod, située à une quarantaine de kilomètres de la frontière avec l'Ukraine. . Quelques heures après l'annonce du gouverneur régional, le porte-parole du Kremlin Dmitry Peskov a réagi en indiquant que cette attaque compromettait les négociations de paix avec l'Ukraine.

Si l'attaque était confirmée par les autorités ukrainiennes, il s'agirait de la première frappe de Kyiv en Russie et constituerait une preuve que les combats s'exportent. A ce stade l'Ukraine nie toute implication.