Cet article n'est pas disponible depuis votre région

"Il y aura bientôt deux journées de la Victoire en Ukraine" - Président Zelensky

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky le 1er mai 2022
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky le 1er mai 2022   -   Tous droits réservés  AP/AP

Changement d'ambiance et de décor en Ukraine. Dans les rues désertes de Kyiv, le président Volodymyr Zelensky s'adresse à ses concitoyens. Il n'entend pas laisser à la Russie le soin de s'approprier seule la victoire sur l'Allemagne nazie il y a 77 ans : 

"Aujourd'hui, nous célébrons le jour de la victoire sur le nazisme. Et nous ne donnerons à personne un seul morceau de notre histoire. Nous sommes fiers de nos ancêtres qui, avec d'autres nations de la coalition anti-hitlérienne, ont vaincu le nazisme. Et nous ne permettrons à personne d'annexer cette victoire, nous ne permettrons pas que quiconque se l'approprie."

Dans cette vidéo, le président ukrainien affirme qu'il y aura "très bientôt, deux journées de la victoire en Ukraine", en référence au triomphe qu'il espère obtenir dans le conflit qui l'oppose à Moscou.

"Les nazis ont été expulsés de Yalta, Simferopol, Kertch et de toute la Crimée. Marioupol a été libéré des nazis. Elles ont expulsé les nazis de toute l'Ukraine, mais les villes que j'ai nommées nous inspirent particulièrement aujourd'hui. Elles nous donnent la foi que nous chasserons les occupants de notre propre terre à coup sûr" souligne le président ukrainien.

Seul "un fou" peut vouloir répéter ce qui s'est passé pendant la Seconde Guerre mondiale, et quiconque répète des crimes comme ceux qui se sont produits alors imite la philosophie nazie, a dénoncé M. Zelenski dans un discours publié sur son site web, une allusion claire au président russe Vladimir Poutine.

M. Zelensky a rappelé que son pays a traversé différentes guerres, mais qu'aucun ennemi n'a réussi à rester en Ukraine et à s'y enraciner car, a-t-il dit, aucun envahisseur ne peut gouverner le peuple ukrainien libre.

Il a rappelé que, comme ce fut le cas pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque les Ukrainiens se sont battus pour leur liberté et ont gagné, aujourd'hui "nous nous battons pour notre liberté, pour la liberté de nos enfants" et "nous gagnerons".