This content is not available in your region

Grand Chelem de Tbilissi : Zaalishvili met le feu, Wagner confirme

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Chez les +100kg, le Géorgien Gela Zaalishvili s’est de nouveau imposé lors du Grand Chelem de Tbilissi, le dimanche 5 juin 2022.
Chez les +100kg, le Géorgien Gela Zaalishvili s’est de nouveau imposé lors du Grand Chelem de Tbilissi, le dimanche 5 juin 2022.   -   Tous droits réservés  Fédération internationale de judo

La troisième journée du Grand Chelem de Tbilissi s'est terminée en fanfare, avec les poids lourds.

En -90kgs, Beka Gviniashvili était en feu. Balayages intelligents et puissance ont permis au Géorgien de gagner sa place en finale pour affronter le Hongrois Krisztian Toth.

Et c’est un nouveau balayage qui lui a permis de remporter la médaille d'or. Les deux finalistes ont fait preuve d’une grande sportivité, affichant les valeurs du judo : l'amitié et le respect. Une attitude saluée par les spectateurs.

Le président de la Fédération géorgienne de judo, Giorgi Atabegashvili, a remis les médailles.

L'actuelle championne du monde des -78kg, Anna Maria Wagner, poursuit son brillant retour à la compétition. Son Uchi-Mata lui a permis de passer toutes les étapes jusqu’à la finale. Elle y a affronté l'ancienne championne du monde brésilienne Mayra Aguiar. La détermination et le dynamisme de Wagner lui ont permis de l’emporter au golden score. L’Allemande est invaincue sur le World Judo Tour depuis qu'elle est devenue championne du monde.

Elle a reçu sa médaille des mains de Lisa Allan, directrice des événements de la Fédération internationale de judo.

"Nous verrons comment ça se passe lors des Championnats du monde. J'espère que je serai à 100% et on verra ce qui se passe", a déclaré Wagner.

L'une des catégories où la Géorgie excelle est celle des -100kg. Onise Saneblidze, souvent malheureux finaliste, s'est finalement imposé ce dimanche pour remporter sa première médaille d'or en Grand Chelem grâce à une prise énorme qui a impressionné le public géorgien.

Il s'est vu remettre sa médaille par le vice-président de la Fédération géorgienne de judo Tamaz Naveriani

"Je ne peux même pas décrire ce sentiment, a réagi Saneblidze. Vous pouvez vraiment voir à quel point le peuple géorgien aime le judo. Un grand merci à eux pour le soutien fantastique et cette atmosphère incroyable ici à Tbilissi".

Chez les +78kg, la Française Julia Tolofua a projeté la Tunisienne Nihel Cheikh Rouhou pour remporter la médaille d'or.

Les médailles ont été remises par le directeur de l'éducation et de la formation de la FIJ, Mohamed Meridja.

Chez les +100kg, le vainqueur des poids lourds de l'année dernière, Gela Zaalishvili, s’est de nouveau imposé dans un style spectaculaire, embrasant la salle remplie des fans géorgiens. Ce tournoi épique s’est conclu de la meilleure des manières.

Sa médaille lui été remise par le directeur des arbitres de la FIJ, Armen Bagdasarov.

A Tbilissi, les judokas géorgiens obtiennent des résultats et offrent un grand spectacle. Les Géorgiens attendent déjà avec impatience la prochaine édition.