EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La secouriste ukrainienne "Tayra" a été libérée et est rentrée chez elle

Yulia Payevska.
Yulia Payevska. Tous droits réservés AP/Invictus Games Team Ukraine
Tous droits réservés AP/Invictus Games Team Ukraine
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La célèbre quinquagénaire, qui avait pour habitude de filmer ses interventions de secours à Marioupol, avait été capturée par l'armée russe le 16 mars dernier.

PUBLICITÉ

Elle est connue en Ukraine sous le surnom de "Tayra". Secouriste volontaire, Yulia Payevska, avait pour habitude de filmer ses interventions, ainsi que l'horreur de la guerre lors du siège à Marioupol.

Capturée par l'armée russe, la quinquagénaire vient d'être libérée, comme l'a annoncé le président ukrainien : "Aujourd'hui, je peux enfin l'annoncer. Nous avons réussi à libérer 'Tayra', la secouriste ukrainienne Yulia Payevska,. Je suis reconnaissant à tous ceux qui ont œuvré à ce résultat. Tayra est chez elle. Nous allons continuer à travailler pour libérer tout le monde", a déclaré Volodymyr Zelensky.

La secouriste volontaire a publié une vidéo dans laquelle elle remercie le président ukrainien pour sa libération. "Je remercie le président de l'Ukraine, Volodymyr Zelenskiy, d'avoir organisé cet échange. J'ai toujours cru que tout se passerait exactement comme ça, et tous ceux qui sont maintenant de l'autre côté, ils savent que tout va s'arranger", a-t-elle déclaré à la caméra.

Yulia Payevska avait été faite prisonnière le 16 mars par la Russie, avec son chauffeur. La veille, elle avait transmis à des journaliste de l'agence AP toutes ses vidéos, pour éviter que ce précieux témoignage ne se perde.

La Russie et l'Ukraine ont procédé à un échange de prisonniers, selon le média le Kyiv Independent. Cinq Ukrainiens capturés ont été renvoyés en Ukraine le 18 juin en échange de cinq Russes capturés, a annoncé le ministère ukrainien de la Défense.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment. Les proches des prisonniers de guerre ukrainiens manifestent à Kyiv

"Où est maman ?" L'histoire d'un petit garçon ukrainien enlevé par les forces russes

A Marioupol, une "élection" orchestrée par l'armée russe