This content is not available in your region

Mondiaux d'athlétisme : le Français Kevin Mayer décroche l'or en décathlon

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Le Français Kevin Mayer en or à l'issue des épreuves du décathlon lors des championnats du monde d'athlétisme à Eugene, aux Etats-Unis, le 25 juillet 2022
Le Français Kevin Mayer en or à l'issue des épreuves du décathlon lors des championnats du monde d'athlétisme à Eugene, aux Etats-Unis, le 25 juillet 2022   -   Tous droits réservés  JIM WATSON/AFP

Et de deux titres de champion du monde du décathlon pour Kevin Meyer ! A 30 ans, le Français a totalisé ce dimanche 8 816 points au bout des dix épreuves pour s'imposer devant le Canadien Pierce Lepage (8 701) et l'Américain Zachery Ziemek (8 676). Kevin Meyer a apporté à l'équipe de France sa première et seule médaille au dernier jour de compétition à Eugene, dans l'Etat de l'Oregon aux Etats-Unis. 

Le champion olympique en titre, le Canadien Damian Warner, avait abandonné en plein 400 m en fin de première journée, touché à la cuisse gauche.

Kevin Mayer entre dans le club ultra select des athlètes français doubles champions du monde en individuel, aux côtés de la légende Marie-Josée Pérec, sacrée sur 400 m en 1991 et en 1995, et de Eunice Barber, elle couronnée sur l'heptathlon en 1999 et au saut en longueur en 2003. Kevin Mayer est également double médaillé d'argent olympique (2016 et 2021)

Une médaille d'or grâce à la perche et au  javelot

A mi-parcours la veille au soir, Mayer occupait la sixième position, avec quelque 200 points de retard sur le leader provisoire, le Portoricain Ayden Owens-Delerme.

Après un bon 100 m et une performance dans ses standards à la longueur, le recordman du monde (9 126 points en 2018) avait raté son lancer du poids à la mi-journée, avec un meilleur jet à 14,98 m, très loin de son record (17,08 m).

Sous un chaud soleil ce dimanche, le Montpelliérain a construit sa remontée au classement sur la perche (5,40 m) et le javelot (au-delà des 70 m) notamment.

Même s'il s'est fait une frayeur à la perche, quand il s'est retrouvé dos au mur dès 5 m, finalement franchis à son troisième et dernier essai.

Comme un symbole, il avait connu un scénario similaire en chemin vers son premier titre mondial à Londres en 2017, cette fois à 5,10 m.

Mayer, tracassé par son talon d'Achille droit pendant de longues semaines en début d'année et qui avait par conséquent renoncé aux Mondiaux en salle début mars à Belgrade, disputait son premier décathlon depuis les Jeux olympiques de Tokyo traversés dos bloqué l'été dernier.

Les dix épreuves du décathlon se déroulent sur deux jours. Le premier, les athlètes disputent le 100 mètres, le saut en longueur, le lancer du poids le saut en hauteur et le 400 mètres. Le deuxième jour est consacré aux 110 m haies, au lancer du disque, au saut à la perche et au lancer du javelot et, enfin, au 1 500 mètres. 

Malgré l'or décroché par Kevin Meyer,  les "Bleus" ramènent des Etats-Unis leur pire bilan aux Championnats du monde d'athlétisme depuis le zéro pointé de Stuttgart en 1993, et font moins bien au total qu'à Doha en 2019 (deux médailles, mais pas de titre).