PUBLICITÉ

Explosion de Beyrouth : les familles veulent préserver un lieu mémoriel menacé par les flammes

Rima Zahed tient le portrait de son frère décédé dans les explosions de 2020 pour demander aux autorités d'éteindre le feu qui détruit les silos à grains du port.
Rima Zahed tient le portrait de son frère décédé dans les explosions de 2020 pour demander aux autorités d'éteindre le feu qui détruit les silos à grains du port. Tous droits réservés Bilal Hussein / AP
Tous droits réservés Bilal Hussein / AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

🇱🇧 Il ne reste que 12 des 48 silos du ports, devenus un lieu symbolique et commémoratif de l'explosion meurtrière de 2020 au port de Beyrouth, qui a tué plus de 200 personnes.

PUBLICITÉ

Nouvel effondrement de huit silos à grain sur le port de Beyrouth.

Il ne reste que 12 des 48 silos du ports, devenus un lieu symbolique de l'explosion meurtrière de 2020, qui a tué 215 personne et en a blessé plusieurs milliers. 

Depuis fin juillet un incendie interne détruit ce qu'il reste des silos les uns après les autres. Une vision insupportable pour les familles des victimes qui demandent à ce que ce lieu soit préservé en tant que site mémoriel.

"Le dernier silo du bloc nord du port de Beyrouth s'est effondré ce matin dans un nuage de poussière après avoir rapidement basculé au cours des deux dernières heures. Dimanche, le feu s'est étendu au sommet du bloc, brisant des parties du silo".

Un signe de négligence et de corruption

La destruction à petit feu des silos est devenu un symbole de la négligence et de la corruption du gouvernement, que beaucoup de libanais tiennent pour responsable de l'explosion. "_Ils auraient pu les détruire immédiatement, plutôt que de les laisser là jusqu'à ce qu'ils s'effondrent,_développe l'activiste Lina Boubess,nous manifestons parce que nous voulons garder ce qu'il s'est passé en mémoire".

Pour Cozette Safadi, qui a perdu sa tante dans l'explosion, la destruction des silos est une stratégie des autorités : "Ils pensent qu'en détruisant les silos, les gens vont oublier."

Le Premier ministre Najib Mikati a demandé ce mardi la préservation du bloc sud en tant que lieu mémoriel.

Sources additionnelles • AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quelle est la cause de l'effondrement du restaurant Medusa à Majorque ?

Inde : au moins 14 morts dans l'effondrement d'un panneau publicitaire

Au moins 15 morts dans l’effondrement d’un immeuble après une frappe ukrainienne à Belgorod