Face à la recrudescence de la grippe aviaire, surtout en France et Allemagne, l'Europe est en alerte

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
Des volailles
Des volailles   -   Tous droits réservés  Charlie Neibergall/Copyright 2016 The AP. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistribu

Face au retour de la grippe aviaire, l'Europe est en alerte pour contenir l'épizootie. Des millions de volailles ont déjà été abattus et d'autres mesures, comme le confinement des élevages ont été mises en place. La Vendée, en France, fait partie des régions les plus touchées. En mars, Etienne Blanchard a perdu ses 4000 poulets en 5 jours.

 "On envisage aussi la ferme sous un autre angle, on se dit : est-ce que je n'envisage pas aussi une autre production pour sécuriser la ferme ? Là, c'est ce qu'on est en train de faire, explique Etienne Blanchard, éleveur de volailles. On est en train d'envisager de nouveaux projets."

 Ces derniers mois, le nombre de foyers s'est considérablement accru, la France et l'Allemagne étant particulièrement touchées. La France où près de 1,3 million de volailles ont été euthanasiées depuis cet été. Le virus devrait atteindre de nouveaux pics durant l'automne et l'hiver.

Les abattages et autres restrictions limitant la production, le foie gras et les dindes pourraient manquer à Noël.

 Le virus se transmet normalement des oiseaux sauvages aux volatiles d'élevage, là où il peut se propager rapidement dans des enclos confinés.

 Il peut même mettre en danger les animaux des zoos. Le mois dernier, le zoo de Berlin a dû fermer ses portes après la confirmation que la mort d'un oiseau aquatique exotique était due à la grippe aviaire. Des cas similaires ont été signalés dans d'autres zoos allemands.