EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Kurdes tués à Paris : nouvelle marche blanche au lendemain des funérailles de militants

Marche d'hommage à six militants kurdes tués à Paris, en France le 4 janvier 2023
Marche d'hommage à six militants kurdes tués à Paris, en France le 4 janvier 2023 Tous droits réservés EMMANUEL DUNAND/AFP or licensors
Tous droits réservés EMMANUEL DUNAND/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Toujours sous le choc de la tuerie raciste de fin décembre, la communauté kurde commémore également les 10 ans de l'assassinat de trois militantes du PKK

PUBLICITÉ

La communauté kurde en France s'est de nouveau réunie autour d'une marche blanche organisée à Paris ce mercredi rue d'Enghien. Une commémoration dix ans après l'assassinat de trois militantes kurdes en même temps qu'un hommage aux trois victimes de la fusillade du 23 décembre dernier.

Le cortège était majoritairement composé de femmes brandissant des oeillets rouges, le visage fermé, certaines émues aux larmes et se réconfortant les unes les autres. 

En 2013, dans la nuit du 9 au 10 janvier, trois membres du Parti des travailleurs du Kurdistan, Sakine Cansiz, 54 ans, Fidan Dogan, 28 ans et Leyla Saylemez, 24 ans, avaient été tuées de plusieurs balles dans la tête dans l'enceinte du Centre d'information du Kurdistan.

L'enquête en France a pointé "l'implication" d'agents turcs dans ce triple assassinat mais sans désigner de commanditaires. Les associations de la diaspora kurde en France accusent elles clairement le service de renseignement turc.

Concernant la fusillade du mois dernier, les membres de la communauté kurde ont également dénoncé des "assassinats politiques", lors des funérailles qui se sont tenus ce mardi à Villiers-le-Bel. Même si l'auteur de l'attaque dit avoir agi pour des motifs racistes, tous refusent de croire à cette version d'un tireur isolé et mettent en cause la Turquie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

E. Macron : la montée de l'extrême droite est un "mauvais vent" qui souffle sur l'Europe

Macron qualifie la montée de l'extrême droite de "vent mauvais" pour l'Europe

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon