Tensions entre la Serbie et le Kosovo : des émissaires occidentaux à Pristina et Belgrade

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Le président serbe, Aleksandar Vucic, (à droite) avec Miroslav Lajcak, l'envoyé spécial de l'UE (à gauche) - Belgrade 20/01/2023
Le président serbe, Aleksandar Vucic, (à droite) avec Miroslav Lajcak, l'envoyé spécial de l'UE (à gauche) - Belgrade 20/01/2023   -   Tous droits réservés  AP/AP

L'Union européenne et les États-Unis unissent leurs efforts pour tenter de désamorcer la crise entre la Serbie et le Kosovo.

Des représentants américain, français, allemand et italien ont rencontré ce vendredi à Pristina le chef du gouvernement kosovar.

Au centre des discussions : la récente proposition européenne visant à normaliser les relations particulièrement tendues entre les deux voisins.

A l'issue de la réunion**, l'envoyé spécial de l'Union européenne, Miroslav Lajcak**, a dressé un bilan plutôt mitigé de cette rencontre :

"Je veux dire à ce stade que nous nous attendions à une meilleure compréhension des possibilités offertes par cette proposition. J'espère que nous parviendrons à une compréhension totale et à une utilisation complète du potentiel de cette proposition. Nous allons continuer à travailler sur ce sujet."

Après Pristina, les représentants occidentaux se sont rendus à Belgrade pour tenter de faire avancer la réconciliation de la Serbie avec son ancienne  province, dont elle ne reconnait pas l'indépendance proclamée en 2008.

Peuplé majoritairement d'Albanais, le Kosovo abrite également au nord une importante communauté serbe qui refuse de reconnaître l'autorité de Pristina.

Les Serbes du Kosovo ont érigé le mois dernier des barrages routiers pour protester contre l'arrestation d'un ancien policier issu de leur communauté.