EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Un accord post-Brexit imminent entre l'Irlande du Nord et l'Union européenne ?

Faux poste de douane installé par des manifestants opposés au Brexil en 2021, débats sur la manière de réglementer le commerce en Irlande du Nord - 20.11.2021
Faux poste de douane installé par des manifestants opposés au Brexil en 2021, débats sur la manière de réglementer le commerce en Irlande du Nord - 20.11.2021 Tous droits réservés Peter Morrison/AP
Tous droits réservés Peter Morrison/AP
Par Euronews avec AP et AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak est arrivé en Irlande du Nord jeudi soir afin de rencontrer les dirigeants politiques locaux. Pour beaucoup, c'est le signe qu'un accord sur le protocole d'Irlande du Nord est imminent.

PUBLICITÉ

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak rencontre vendredi en Irlande du Nord les dirigeants de la province pour discuter des contrôles post-Brexit, les médias britanniques jugeant Londres et Bruxelles proches d'un accord sur ce dossier délicat.

M. Sunak et le ministre britannique chargé de l'Irlande du Nord, Chris Heaton-Harris, ont commencé à recevoir les responsables locaux près de Belfast.

Selon certains médias, le Premier ministre pourrait ensuite annoncer dès mardi, au Parlement à Londres, avoir atteint un accord avec l'Union européenne sur ce sujet qui empoisonne les relations avec Bruxelles depuis le Brexit et a provoqué un blocage politique dans la province.

Négocié et signé en même temps que l'accord de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le protocole nord-irlandais maintient la province britannique, qui dispose de la seule frontière terrestre britannique avec l'UE, dans le marché unique européen, tout en prévoyant des contrôles pour les marchandises en provenance de Grande-Bretagne.

S'il n'a jamais été intégralement mis en oeuvre, l'accord est source de tensions qui ont entraîné courant 2022 la réouverture de discussions entre Londres et Bruxelles.

En parallèle des discussions avec l'UE, ces pourparlers à Belfast visent à "s'assurer que toute solution résout les problèmes pratiques sur le terrain, répond à nos objectifs et préserve la place de l'Irlande du Nord dans le marché intérieur du Royaume-Uni", a fait savoir une porte-parole de Downing Street.

Autre signe d'accélération des discussions, le ministre britannique des Affaires étrangères James Cleverly se rend vendredi à Bruxelles pour y rencontrer le vice-président de la commission européenne, Maros Sefcovic.

La question est au coeur d'un blocage des institutions dans la province, privée de gouvernement depuis un an en raison du boycott des unionistes du Democratic Unionist Party (DUP), qui veulent que le protocole soit abandonné et s'annoncent difficiles à rallier à tout accord.

Le chef de la diplomatie irlandaise Micheal Martin a concédé que "la confiance s'est installée entre l'équipe de l'UE et celle du Royaume-Uni". "Mais je pense qu'il reste encore du chemin à parcourir", a-t-il tempéré sur la chaîne irlandaise RTE.

Londres demande notamment à l'UE d'alléger les contrôles douaniers entre l'Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni, fustigés par les unionistes. Les Britanniques réclament également que le rôle de la Cour de justice de l'Union européenne, qui supervise l'application du protocole, soit supprimé ou atténué.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande du Nord : élections anticipées face au blocage politique dû au statut post-Brexit

Irlande du Nord : premier vote sur la réforme controversée des dispositions post-Brexit

L'UE "ne cherche pas une victoire politique en Irlande du Nord" face à Londres