EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Donald Trump a qualifié, d'"insulte à la nation" son inculpation officielle

Donald Trump se dirige vers la salle d'audience du tribunal de Manhattan, à New York, le 4 avril 2023
Donald Trump se dirige vers la salle d'audience du tribunal de Manhattan, à New York, le 4 avril 2023 Tous droits réservés Justin Lane/MTI/MTI
Tous droits réservés Justin Lane/MTI/MTI
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'ancien président des Etats Unis est accusé de fraude et de falsification de documents.

PUBLICITÉ

De retour dans sa résidence en Floride, Donald Trump a qualifié ce mardi d'"insulte à la nation" son inculpation officielle devant un tribunal de New York. Selon lui, les 34 chefs d'accusation de fraude serait une "ingérence électorale" et une chasse aux sorcières cherchant à nuire à sa nouvelle campagne pour l'élection présidentielle de 2024.

"Je n'ai jamais pensé que quelque chose comme ça pourrait arriver en Amérique, jamais pensé que cela pourrait arriver. Le seul crime que j'ai commis est de défendre sans crainte notre nation contre ceux qui cherchent à la détruire. Nos élections étaient comme celles d'un pays du tiers monde, et maintenant cette ingérence électorale massive à une échelle jamais vue auparavant dans notre pays" a déclaré Donald Trump dans son discours pour la télévision.

Donald Trump devient ainsi le premier Président américain a comparaître devant un juge. Quelques heures plus tôt à Manhattan, l'ancien chef d'état républicain de 76 ans a plaidé non coupable de falsifications de documents comptables, lors d'une audience pénale qui a réveillé les passions dans le pays.

Pour les enquêteurs, ces documents falsifiés avaient pour but de d'influencer l'élection présidentielle de 2016 en faisant taire les allégations de relations extraconjugales.

"En vertu de la loi de l'État de New York, falsifier des documents comptables dans l'intention de frauder et dans l'intention de dissimuler un autre crime est un crime. C'est exactement de cela qu'il s'agit. 34 fausses déclarations faites pour dissimuler d'autres crimes" explique Alvin Bragg, Procureur général du District de Manhattan

Alors que les républicains se sont largement ralliés à Trump, les démocrates restent quant à eux particulièrement silencieux.

Reparti libre sans contrôle judiciaire, Donald Trump va tout tenter pour éviter l'épreuve d'un procès en janvier 2024, seulement quelques mois avant l'élection présidentielle à laquelle il est candidat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump jugé responsable d'agression sexuelle

La vidéo de la déposition de Trump à son procès civil pour viol rendue publique

Trump en route pour sa comparution pénale historique à New York