The Cube : des migrants ont-ils vraiment bloqué une autoroute à Calais ?

Cette scène a-t-elle été bien tournée à Calais ?
Cette scène a-t-elle été bien tournée à Calais ?   -  Tous droits réservés  euronews
Par Sophia Khatsenkova

Le leader d'un parti d'extrême droite britannique a diffusé une vidéo affirmant qu'il s'agissait de migrants voulant se rendre au Royaume-Uni. La vérité est toute autre.

Une vidéo montrant des migrants bloquant une autoroute à Calais, non loin de la Manche qui sépare la France et la Grande-Bretagneest devenue virale sur Twitter après qu'un homme politique britannique d'extrême droite l'a partagée. 

Postée par Paul Golding, leader du parti d'extrême droite Britain First, la vidéo a déjà été visionnée plus de 500 000 fois. 

M. Golding prétend à tort qu'elle montre "des migrants illégaux à Calais jetant des pierres pour arrêter les camions afin qu'ils puissent se glisser à bord pour passer en Grande-Bretagne".

Chaque année, des milliers de demandeurs d'asile tentent de traverser la Manche pour se rendre au Royaume-Uni.

L'année dernière, près de 46 000 migrants ont tenté la traversé à bord de petites embarcations. Un voyage dangereux, voire mortel, pour ceux qui le tentent.

La ville française de Calais et la Manche sont devenues des symboles de la crise des réfugiés en Europe.

Une crise souvent exploitée par des personnalités politiques et, dans ce cas particulier, par l'extrême droite britannique.

Le Cube a effectué une recherche d'image inversée et nous avons trouvé le clip original sur Twitter.

Il date de juillet 2019 et a été posté par un média israélien.

La légende traduite se lit comme suit : "La protestation de la communauté éthiopienne, les manifestants jettent des pierres sur l'échangeur de Gedera".

Gedera est une ville située dans le centre d'Israël et nous avons réussi à géolocaliser l'endroit où cette protestation s'est produite, juste au niveau de cet échangeur que vous pouvez voir sur Google Earth.

En 2019, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de plusieurs villes d'Israël après qu'un Israélien d'origine éthiopienne âgé de 19 ans a été tué par un policier qui n'était pas en service.

La mort de ce jeune homme a soulevé des accusations de racisme et de brutalité policière en Israël.

Des dizaines de milliers de Juifs éthiopiens sont arrivés en Israël dans les années 1980 et 1990.

Cette même vidéo Twitter avait déjà été utilisée dans une campagne de désinformation similaire contre les migrants par l'extrême droite française en 2019.

La ville de Calais a même intenté une action en justice pour tenter de poursuivre le compte qui avait initialement diffusé ce fake en 2019.

À découvrir également