PUBLICITÉ

Une éclipse solaire totale observée en Australie, en Indonésie et au Timor oriental

Vue générale d'une éclipse solaire partielle à Denpasar, sur l'île balnéaire de Bali, en Indonésie, le 20 avril 2023.
Vue générale d'une éclipse solaire partielle à Denpasar, sur l'île balnéaire de Bali, en Indonésie, le 20 avril 2023. Tous droits réservés SONNY TUMBELAKA/AFP or licensors
Tous droits réservés SONNY TUMBELAKA/AFP or licensors
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cette éclipse totale rare, dont la dernière a eu lieu en 2013, a été observée pendant 58 secondes en Australie, en Indonésie et au Timor Oriental.

PUBLICITÉ

Astronomes professionnels et cosmologistes amateurs ont afflué dans une région reculée de l'Australie occidentale pour assister à une éclipse solaire totale, durant laquelle la lune a occulté notre étoile la plus proche pendant 58 secondes.

A Exmouth, à la pointe nord-ouest de l'Australie, les astronomes ont garé leurs caravanes, installé leurs télescopes et enfilé leurs lunettes de protection pour regarder la lune se glisser devant le soleil avant l'éclipse totale.

"Beaucoup de gens deviennent accros à ce moment étrange, comme venu d'un autre monde", a déclaré John Lattanzio, de la Société astronomique d'Australie.

BAY ISMOYO/AFP or licensors
Vue générale d'une éclipse solaire partielle à Jakarta le 20 avril 2023.BAY ISMOYO/AFP or licensors

"Ils deviennent des +chasseurs d'éclipses+ et voyagent dans le monde entier pour renouveler l'expérience", a ajouté le spécialiste.

A 11:29 heure locale (01:29 GMT), l'obscurité est descendue sur les spectateurs, les plongeant dans un calme inquiétant, avant le retour du soleil cinquante-huit secondes plus tard, baignant de sa lumière l'arrière-pays poussiéreux australien, l'Outback.

Elle sera également visible dans sa totalité en Papouasie occidentale et au Timor oriental.

A l'autre bout du continent, à Sydney, l'éclipse n'était que partielle, avec moins de 20% de la surface du soleil bloquée par la lune.

JUNI KRISWANTO/AFP or licensors
Une famille observe une éclipse solaire partielle à Surabaya le 20 avril 2023.JUNI KRISWANTO/AFP or licensors

L'éclipse a notamment permis aux scientifiques d'observer la couronne solaire, habituellement masquée par ses rayons lumineux.

C'est en assistant à une éclipse similaire qu'Albert Einstein avait émis l'hypothèse que les rayons lumineux pouvaient se courber.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une tempête géomagnétique se dirige vers la Terre : faut-il s'en inquiéter ?

Nishimura : comment voir la nouvelle comète en Europe avant qu'elle ne disparaisse ?

Une éclipse solaire a traversé l’Amérique du Nord