EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Dark web : 288 personnes arrêtées lors d'un vaste coup de filet mondial

Dark web
Dark web Tous droits réservés OLIVIER DOULIERY/AFP or licensors
Tous droits réservés OLIVIER DOULIERY/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'opération a permis la saisie d'importantes quantités de drogue et de dizaines d'armes à feu.

PUBLICITÉ

Un coup de filet mondial contre le commerce illégal sur le dark web a mené à 288 arrestations et à la saisie d'environ 51 millions d'euros en espèces et monnaie virtuelle, a annoncé mardi Europol.

288 arrestations, 850 kilos de drogue et 117 armes saisis

"Les forces de l'ordre ont saisi la plateforme illégale (...) Monopoly Market et arrêté 288 suspects impliqués dans l'achat ou la vente de drogue sur le dark web", a précisé dans un communiqué l'agence de police européenne, établie à La Haye.

Ont également été saisis 850 kilos de drogues et 117 armes à feu, a ajouté Europol, qui a coordonné l'opération internationale "SpecTor", qui a impliqué neuf pays.

Ce coup de filet a suivi une opération de la police allemande en 2021 au cours de laquelle l'infrastructure criminelle de la plateforme de vente a été saisie.

"Europol a compilé des ensembles de renseignements sur la base des preuves précieuses fournies par les autorités allemandes", a déclaré Europol.

Ces renseignements "ont servi de base à des centaines d'enquêtes nationales", a ajouté l'agence.

Arrestations dans l'UE et ailleurs dans le monde

Des arrestations ont eu lieu à travers l'UE - dont 52 en Allemagne, dix aux Pays-Bas et cinq en France - mais également au Royaume-Uni (158), aux États-Unis (55), et une personne a été arrêtée au Brésil.

Des vendeurs arrêtés "étaient également actifs sur d'autres marchés illicites", selon Europol, qui a souligné que certains d'entre eux étaient des cibles de "haute valeur", et a salué une nouvelle opération "entravant davantage le commerce de drogues et de marchandises illicites sur le dark web".

Les stupéfiants saisis comprenaient plus de 258 kilos d'amphétamines, 43 kg de cocaïne, 43 kg de MDMA et plus de 10 kg de LSD et de pilules d'ecstasy, a-t-on précisé de même source.

Le darkweb, l'antichambre d'Internet

Le dark web, une version parallèle d'internet où l'anonymat des utilisateurs est garanti, subit des assauts croissants depuis quelques années de la part des polices internationales.

"Hydra Market", une plateforme sur le dark web considérée comme "le marché illégal avec le chiffre d'affaires le plus élevé au monde" avec 1,23 milliard d'euros de ventes réalisées rien qu'en 2020, a été démantelée en 2022.

En 2021, 150 personnes qui achetaient ou vendaient de la drogue ou des armes sur le dark web avaient été arrêtées dans le monde entier lors de l'opération "DarkHunTOR".

Cette nouvelle opération, sur trois continents, "envoie un message fort aux criminels du dark web", a salué la directrice exécutive d'Europol, Catherine De Bolle, citée dans le communiqué.

Europol a en outre annoncé le mois dernier la fermeture de "Genesis", une des plus grandes plateformes de hackers au monde, facilement accessible sur la toile mais sur invitation, qui avait vendu des millions d'identifiants de comptes volés.

AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une britannique assassinée en Belgique, il y a 31 ans, enfin identifiée

Attaques terroristes en Europe : comment sont recrutés les loups solitaires ?

L'Espagne démantèle un réseau de passeurs de Syriens qui opérait sur trois continents