PUBLICITÉ

Des attaques russes contre des ports ukrainiens aux portes de la Roumanie et de l'Otan

Le port ukrainien de Reni
Le port ukrainien de Reni Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le journaliste d'Euronews Cristian Popa s'est rendu sur l'un des sites de l'attaque à Reni, un port ukrainien sur le Danube, à quelques kilomètres de la frontière avec la Roumanie.

PUBLICITÉ

Le président roumain Klaus Iohannis a dénoncé lundi "les graves risques pour la sécurité en mer Noire" après le bombardement par la Russie d'infrastructures portuaires sur le Danube, à la frontière de la Roumanie et de la Moldavie.

"Je condamne fermement les récentes attaques russes contre les infrastructures civiles ukrainiennes sur le Danube, tout près de la Roumanie", un pays membre de l'Otan, a-t-il écrit sur Twitter.

Plus tôt dans la journée, un Roumain avait diffusé sur les réseaux sociaux des images montrant une explosion sur la rive opposée du Danube. Le port ukrainien de Reni semblait avoir été frappé.

Les autorités ukrainiennes ont fait état d'une attaque de quatre heures menée par des drones russes contre des équipements portuaires dans la région d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine.

La ville de Reni, qui fait face à la Roumanie, est aussi située non loin de la Moldavie.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken s'est entretenu à ce sujet avec son homologue roumaine Luminita Odobescu, a annoncé au cours d'un point presse à Washington le porte-parole du département d'Etat, Matthew Miller.

"Depuis le début du conflit, nous avons clairement dit, et nous continuerons à le répéter, que nous défendrons chaque centimètre sur le territoire de l'Otan. Le secrétaire d'Etat l'a clairement souligné dans sa conversation téléphonique", a-t-il précisé.

Ces frappes ont par ailleurs touché une région stratégique pour les exportations ukrainiennes.

"Cette récente escalade affecte le transit des céréales ukrainiennes et donc la sécurité alimentaire mondiale", s'est inquiété le président roumain.

Les tensions se sont accrues après l'abandon par le Kremlin la semaine dernière d'un accord céréalier crucial, en application duquel l'acheminement de céréales ukrainiennes pouvait se faire par voie maritime.

Antony Blinken a évoqué avec Bucarest "le moyen de trouver des solutions pour sortir" ces produits, sachant qu_'"il n'existe pas de solution parfaite"_ susceptible de remplacer leur transport sécurisé via la mer Noire.

Depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022, une partie des céréales transitent par le Danube et le port roumain de Constanta, sur la mer Noire.

Sur les marchés, ces attaques ont fait bondir les cours du blé, au plus haut depuis quatre mois, a expliqué à l'AFP Arthur Portier, un analyste du cabinet Agritel.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Roumanie : deux morts et 56 blessés dans l'explosion d'une station de gaz

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain