Antony Blinken annonce une nouvelle aide d'un milliard de dollars à Kyiv

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le secrétaire d'État américain Antony Blinken, le 6 septembre 2023, à Kiev.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le secrétaire d'État américain Antony Blinken, le 6 septembre 2023, à Kiev. Tous droits réservés Brendan Smialowski/Pool via AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Antony Blinken annonce une nouvelle aide financière d'un milliard de dollars à l'Ukraine. Le Pentagone prévoit également de livrer des munitions à uranium appauvri.

Une barquette de frites et un hamburger : c'est autour de ce dîner symbolique mangé dans un fast-food américain en plein centre Kyiv, que le chef de la diplomatie américaine a annoncé le nouveau plan d'aide de Washington à l'Ukraine. Un milliard de dollars, et des livraisons d'armes, notamment des chars Abrams et des munitions à uranium appauvri.

PUBLICITÉ

"C'est un combat que nous devons mener et que nous gagnerons. Et mon message aujourd'hui au nom du président Biden et des États-Unis au peuple ukrainien est exactement le même que celui que nous avons soutenu avec vous pour assurer la survie de votre nation au cours de ces 20 derniers mois. nous serons à vos côtés pour déterminer votre avenir et reconstruire une Ukraine libre, résiliente et prospère" a déclaré Antony Blinken lors de sa conférence de presse.

C'est la première fois que les États-Unis entendent livrer à l'Ukraine de telles munitions, capables de percer les blindages, mais restent controversées en raison des risques toxiques pour les militaires et les populations.

La France a, quant à elle, annoncé qu'elle allait fournir plus de 150 drones de surveillance à l’Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken est arrivé à Kyiv

Les forces ukrainiennes progressent près de Zaporijjia, selon l'ISW

Guerre en Ukraine : Kyiv frappe au cœur la flotte russe à Sébastopol