Rishi Sunak revoit à la baisse le projet de train à grande vitesse HS2

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak
Le Premier ministre britannique Rishi Sunak Tous droits réservés AP Photo
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La High Speed 2 devait à l'origine relier la capitale britannique à Birmingham puis à Manchester et Leeds. Elle s'arrêtera finalement après Birmingham.

PUBLICITÉ

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a annoncé mercredi revoir à la baisse un projet majeur d'infrastructure pour le pays, une ligne de train grande vitesse qui visait à désenclaver le nord du pays mais dont le coût s'était envolé.

"J'annule le reste du projet HS2", a déclaré le chef de gouvernement conservateur lors d'un discours au congrès de son parti à Manchester (nord de l'Angleterre). "A sa place nous réinvestirons chaque penny, 36 milliards de livres (41 milliards d'euros, ndlr), dans des centaines de nouveaux projets de transports", a-t-il promis.

"Ce dont nous avons vraiment besoin, c'est de meilleures liaisons de transport dans le nord" et cela "sera notre priorité" a martelé M. Sunak lors d'un discours au congrès annuel du parti conservateur.

Pour justifier sa décision, le Premier ministre a affirmé qu'"HS2 est l'exemple ultime du vieux consensus" et "le résultat est un projet dont le coût a plus que doublé et a souffert de retards répétés".

Le Premier ministre a notamment confirmé qu'il comptait doper un projet ferroviaire déjà dans les tuyaux pour améliorer les connexions entre les principaux centres économiques du Nord, qui réduira les temps de trajets entre Manchester, Bradford, Sheffield ou Hull, sur des lignes électrifiées.

Alors que les revirements de Londres sont très mal perçus par les élus du nord de l'Angleterre, qui accusent le gouvernement de renier ses promesses envers des régions plus défavorisées économiquement, le dirigeant a aussi énuméré une longue liste de projets de transports urbains, bus ou trams et de connexions routières, améliorés.

La HS2 (High Speed 2), projet de deuxième ligne à grande vitesse au Royaume-Uni après celle empruntée par l'Eurostar vers le tunnel sous la Manche (HS1), devait à l'origine relier la capitale britannique à Birmingham puis à Manchester et Leeds. Elle s'arrêtera finalement après Birmingham.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kate Middleton organise son traditionnel concert de Noël à l'abbaye de Westminster

Immigration : le Royaume-Uni et le Rwanda signent un nouveau traité

Londres annonce un tour de vis pour réduire drastiquement l'immigration