EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Attentat terroriste à Bruxelles : l'auteur présumé des tirs a été tué par la police belge

Un cordon de police à Bruxelles après une fusillade
Un cordon de police à Bruxelles après une fusillade Tous droits réservés Sylvain Plazy/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Sylvain Plazy/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Deux personnes de nationalité suédoise ont été tuées lundi soir à Bruxelles. La police a ouvert le feu ce lundi matin sur l'auteur présumé des tirs, il a succombé à ses blessures.

PUBLICITÉ

Le suspect dans l'attentat qui a visé deux supporters suédois de football, Abdessalem Lassoued, a été mortellement blessé par les forces de l'ordre belge ce samedi matin. La ministre de l'Intérieur belge l'a confirmé sur X (anciennement Twitter).

L'opération de police a eu lieu dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, où un immeuble avait été perquisitionné dans la nuit. "La police a ouvert le feu", a précisé le parquet fédéral.

Selon la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, l'arme utilisée lors de l'attaque a été retrouvée à proximité des lieux de l'interpellation.

Double homicide

Lundi en début de soirée, deux personnes ont été tuées dans les quartiers nord de la capitale belge par des tirs d'arme à feu. Le suspect du double homicide, qui a quitté les lieux en scooter et portait un blouson orange fluo, est en fuite.

Le Premier ministre belge dénonce un "attentat" ayant ciblé des Suédois.

Le parquet fédéral belge chargé des dossiers de terrorisme a été saisi de l'enquête.

Selon une vidéo diffusée sur le site du journal flamand Het Laatste Nieuws, le tireur en veste fluo orange qui circulait en scooter s'est enfui après avoir fait usage d'une arme automatique, qu'il a épaulé pour tirer au moins quatre coups.

Les faits se sont produits près de la Place Sainctelette, dans les quartiers nord de la capitale belge.

La police a été alertée peu après 19H00 (17H00 GMT).

Un périmètre de sécurité a été installé.

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin a donné pour instruction lundi soir que soient renforcés les contrôles à la frontière avec la Belgique, où un homme, actuellement en fuite, a tué deux personnes par arme à feu à Bruxelles.

Le gouvernement français a activé vendredi le niveau urgence attentat du dispositif Vigipirate, le plus élevé, à la suite du meurtre d'un professeur dans un lycée d'Arras, poignardé par un ancien élevé radicalisé.Une vidéo de revendication du double meurtre, dans laquelle un homme s'exprime en arabe, circulait lundi soir sur les réseaux sociaux, selon une source proche du dossier.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a dénoncé lundi soir "l’abject attentat" qui a fait deux morts à Bruxelles et dont l'auteur est toujours en fuite.

"Je suis de tout cœur ce soir avec les familles des deux victimes de l’abject attentat qui a eu lieu à Bruxelles", a indiqué Ursula von der Leyen sur X (ex-Twitter). "Nous sommes unis contre la terreur", a-t-elle ajouté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Belgique : une forte tempête fait des ravages à Bruxelles

L'OTAN commande 220 000 obus d'artillerie d'une valeur de 1,1 milliard d'euros pour l'Ukraine

L'UE signe un nouveau partenariat de près de 400 millions d'euros avec le Bangladesh