La Suisse reconnaît le Hamas comme "organisation terroriste"

Des chrétiens évangéliques de différents pays brandissent des drapeaux lors d'un défilé en soutien à Israël, à Jérusalem, le jeudi 1er octobre 2015.
Des chrétiens évangéliques de différents pays brandissent des drapeaux lors d'un défilé en soutien à Israël, à Jérusalem, le jeudi 1er octobre 2015. Tous droits réservés AP Photo
Par Greta Ruffino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le gouvernement fédéral suisse a également alloué 93,36 millions d'euros d'aide humanitaire à la région au début du mois de novembre.

PUBLICITÉ

Le gouvernement suisse a annoncé qu'il adopterait une nouvelle loi d'ici la fin du mois de février afin d'interdire toute "activité du Hamas" et tout "soutien" au groupe palestinien.

Le Conseil fédéral suisse a récemment désigné le Hamas comme "organisation terroriste" et considère cette nouvelle politique comme la "réponse la plus appropriée" aux événements qui se déroulent au Moyen-Orient depuis le raid meurtrier du Hamas en Israël, le 7 octobre dernier.

La Suisse mettra fin aux partenariats avec trois ONG palestiniennes qui présentent des "cas de non-conformité", tout en maintenant des relations contractuelles avec huit autres ONG.

Le gouvernement appelle au "respect du droit international humanitaire et en particulier à la protection des civils", soulignant la nécessité des pauses humanitaires "pour garantir un accès humanitaire sans entrave".

Le Conseil fédéral, qui a alloué 90 millions de francs suisses (93,36 millions d'euros) d'aide humanitaire à la région au début du mois de novembre, a exprimé sa "profonde tristesse pour les milliers de civils qui ont perdu la vie" et a reconnu le droit d'Israël à "sa propre défense et à sa propre sécurité".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Espagne, une voix en soutien des Palestiniens au sein de l'UE

Israël-Hamas : pas de trêve ni de libération d'otages avant vendredi (responsables israéliens)

La Suisse aussi va augmenter le budget de sa défense