Gaza : un deuxième bateau d’aide humanitaire est parti de Chypre

Gaza : un deuxième bateau d’aide humanitaire est parti de Chypre
Tous droits réservés AP Photo/Petros Karadjias)
Tous droits réservés AP Photo/Petros Karadjias)
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le navire "Jennifer" compte parmi une flottille transportant près de 400 tonnes d’aide vers l’enclave palestinienne. Son trajet est estimé à 65 heures.

PUBLICITÉ

Différentes voies sont empruntées face à la crise humanitaire par la bande de Gaza. Un deuxième bateau a quitté samedi le port de Larnaca, empruntant un couloir maritime entre l’île de Chypre et l’enclave palestinienne pour livrer de l’aide au territoire palestinien au bord de la famine. Le "Jennifer" fait partie d’une flottille transportant environ 400 tonnes d’aide, affrétée par les ONG World Central Kitchen et Open Arms.

Le navire accompagné de deux remorqueurs, mettra environ 65 heures pour atteindre la bande de Gaza, où Israël et le mouvement islamiste Hamas se livrent une guerre dévastatrice depuis près de six mois, selon l’agence de presse chypriote.

Envois inspectés par des agents israéliens

L’ONG américaine World Central Kitchen a précisé que la cargaison contenait notamment des produits alimentaires, comme le riz, des pâtes, de la farine, des légumes et des protéines. De leur côté, les Émirats arabes unis ont fourni une cargaison de dattes, qui sont traditionnellement consommées pour rompre le jeûne pendant le mois du ramadan sacré pour les musulmans.

Les aides devraient être acheminées à Gaza via une jetée temporaire construite par World Central Kitchen au sud-ouest de la ville où un premier bateau avait déchargé sa cargaison mi-mars sous la supervision de l’armée israélienne. Ces envois d’aide par voie maritime sont inspectés au départ de Larnaca par des agents israéliens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : Benjamin Netanyahu veut négocier une nouvelle trêve avec le Hamas

La CIJ ordonne à Israël d'assurer une aide "de toute urgence" dans la bande de Gaza

Les échanges de tirs entre l'armée israélienne et le Hezbollah s'intensifient