EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'IA au service des malades atteints de cancer

Un écran d'ordinateur de calcul
Un écran d'ordinateur de calcul Tous droits réservés EBU/Euronews
Tous droits réservés EBU/Euronews
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À l'Institut Curie à Paris, les ordinateurs peuvent désormais détecter les types de cancers

PUBLICITÉ

Un système d'IA est utilisé à l'institut Curie, pour identifier l'origine d'un cancer afin d'administrer le plus rapidement possible un traitement approprié. Plus la maladie est détectée tôt, plus les chances de guérison sont grandes.

Il y a quelques jours, Alain Vadell a reçu une nouvelle inattendue : l'IA venait de résoudre l'énigme de sa maladie.

Depuis deux ans, ce retraité luttait contre un cancer, mais il était impossible pour les médecins de déterminer l'organe d'où partait sa tumeur. L'ordinateur a réalisé ce qui semblait impossible.

A l'origine de cette technologie, le Dr Sarah Watson

Sarah Watson, chercheuse à l'Institut Curie
Sarah Watson, chercheuse à l'Institut CurieExtrait Feed EBU

Le docteur Sarah Watson à l'origine du développement de cet outil de dépistage a elle même annoncé la bonne nouvelle au téléphone à son malade.

"Nous sommes absolument certains du diagnostic de votre maladie. Et le fait de classer cette maladie dans la famille des sarcomes ouvre la possibilité de traitements auxquels vous n'avez jamais bénéficiés auparavant. " a-t-elle expliqué.

À l'Institut Curie, le Dr Sarah Watson a conçu un algorithme à partir de dizaines de milliers de données compilées. Pour ses patients, c'est une révolution. Ceux qui ont bénéficié d'un traitement, ont vu tripler leurs chances de survie.

Deux cents IRM de cancers très agressifs ont notamment été réalisées sur des femmes.

"C'est le nerf de la guerre ! C'est le transfert de ces outils extrêmement mathématiques, de ces outils informatiques, vers les soins aux patients".
Dr Sarah Watson
Chercheuse à L'Institut Curie

La démocratisation de cette technologie à travers le pays, et plus largement dans le monder entier est un véritable défi et une source d'espoir.

Le cancer touche environ 430 000 personnes chaque année en France.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

OMS : les cas de cancer pourraient augmenter de plus de 20 % en Europe d'ici à 2045

Un modèle d'IA pourrait améliorer l'élimination des tumeurs lors des opérations du cancer du sein

Les cancers chez les moins de 50 ans en hausse de près de 80 % ces 30 dernières années