EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Joe Biden : un dîner à la Maison-Blanche pour rassurer son camp ?

Joe Biden et son épouse Jill sous le balcon Truman à la Maison Blanche le 10 juillet 2024
Joe Biden et son épouse Jill sous le balcon Truman à la Maison Blanche le 10 juillet 2024 Tous droits réservés Evan Vucci/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Evan Vucci/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président américain a invité les dirigeants de l'OTAN réunis à Washington. L'occasion pour lui de montrer qu'il est toujours capable d'assumer ses fonctions.

PUBLICITÉ

Ce mercredi était organisé un dîner à la Maison-Blanche, offert le président Joe Biden et la première dame aux dirigeants des pays de l'OTAN réunis à Washington.

Parmi les invités présents figuraient la Première ministre italienne Giorgia Meloni, le président Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz, ainsi que les premiers ministres hongrois, britannique, espagnol et canadien.

Ce sommet et ce repas ont surtout été l'occasion pour le président américain de montrer au monde qu'il est capable d'assumer ses fonctions, et ce, malgré les pressions exercées pour qu'il retire sa candidature à l'élection présidentielle, suite à son débat manqué face à Donald Trump.

Un toast porté par Joe Biden et Jens Stoltenberg lors du dîner à la Maison-Blanche le 10 juillet 2024
Un toast porté par Joe Biden et Jens Stoltenberg lors du dîner à la Maison-Blanche le 10 juillet 2024Evan Vucci/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

Le camp démocrate s'interroge sur sa candidature

Les voix appelant à son retrait, notamment dans son propre camp, se font désormais de plus en plus fortes.

La présidente émérite de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s'est interrogée sur l'état de santé de Joe Biden, mais a déclaré que le choix de partir ou rester lui revenait : «je veux qu'il fasse ce qu'il décide de faire et il en sera ainsi». «Peu importe ce qu'il décidera, nous suivrons», a-t-elle ajouté dans une interview sur la chaine américaine MSNBC.

De leur côté, une douzaine de sénateurs et membres du Congrès démocrates ont exprimé de nouvelles craintes quant à la capacité de Joe Biden à faire une bonne campagne pour battre Donald Trump le 5 novembre prochain.

Parmi les noms qui ont émergé pour remplacer au pied levé le candidat Biden, on cite naturellement la vice-présidente Kamala Harris et un certain nombre de gouverneurs démocrates, tels que Gretchen Whitmer du Michigan et Gavin Newsom de Californie, comme candidats potentiels.

A noter enfin que le célèbre acteur George Clooney, fervent partisan du camp démocrate, a appelé Joe Biden à se retirer. Dans un article du New York Times, l'acteur déclare qu'il est "dévastateur de le dire", mais le Joe Biden qu'il a rencontré lors d'une collecte de fonds à Los Angeles il y a trois semaines n'était pas le Biden de 2010. "Il n'était même pas le Joe Biden de 2020 ", a ajouté George Clooney.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Alors que sa santé inquiète, Joe Biden refuse de retirer sa candidature

Le New York Times appelle Joe Biden à se retirer de la course à la présidentielle

Tentative d’assassinat sur Donald Trump : l’ex-président légèrement blessé à l’oreille