EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

France, Turquie, Brésil : les perdants du tourisme mondial

France, Turquie, Brésil : les perdants du tourisme mondial
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec WTTC, AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le World Travel and Tourism Council a révisé à la baisse ses projections de croissance du secteur en 2016, mais note sa résilience face au terrorisme et aux crises économiques et politiques.

PUBLICITÉ

L’industrie mondiale du tourisme ne devrait croître que de 3,1% cette année.

Le World Travel and Tourism Council, l’organisme de promotion et de recherche du secteur, a revu sa projection de mars – +3,3% – à la baisse dans une étude publiée cette semaine.

En cause, trois talons d’Achille : la France tout d’abord, où le nombre de touristes étrangers a chuté de 7% depuis janvier selon le gouvernement. Le manque à gagner atteint déjà 1 milliard d’euros pour l’Ile-de-France.

Si les attentats de Paris et de Nice ont marqué les esprits, les intempéries et les grèves ont aussi desservi l’hexagone. Le secteur ne devrait croître que de 1,1% cette année contre 2,9% précédemment prévus.

Autre maillon faible : la Turquie où la contribution du tourisme au PIB devrait baisser de 3,2% cette année. Là encore, le secteur fait les frais du terrorisme, des tensions avec la Russie, du coup d’Etat avorté et de la proximité de la Syrie en guerre.

Troisième destination problématique : le Brésil. En dépit du coup de pouce olympique, le secteur du tourisme devrait se contracter de 1,6% cette année, conséquence de la crise politique et économique, et du virus Zika.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat

L'inflation poursuit sa baisse dans l'UE (Commission européenne)

Logement en Europe : dans quels pays y a-t-il le plus de propriétaires ?