EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Boeing 737 Max bientôt de retour dans le ciel américain ?

Le Boeing 737 Max bientôt de retour dans le ciel américain ?
Tous droits réservés 
Par Arnaud Richard
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Boeing 737 Max est interdit de vol depuis le 13 mars dernier après la mort de 346 personnes dans plusieurs accidents.

PUBLICITÉ

Le Boeing 737 Max va-t’il bientôt pouvoir à nouveau voler ? Cloué au sol après une série de dysfonctionnements et d’accidents dramatiques, le moyen-porteur de l’avionneur américain pourrait faire son retour dans les cieux dès la fin du mois juin. C’est ce que souhaiterait l’agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) selon certaines fuites. La FAA ne dément pas mais estime qu'il est trop tôt pour parler d'un calendrier.

Une réplique de la guerre commerciale sino-américaine ?

Ces derniers mois, 10 compagnies aériennes chinoises ont assigné Boeing devant les tribunaux après des pertes dues aux retard de livraison estimées à plus d'un demi milliard de dollars.

Yu Dan, professeure de droit international à l'East China University estime que la situation pourrait se régler via la négociation. 

"Les clients de Boeing, tels que Japan Airlines et Ethiopian Airlines, ont demandé une compensation à Boeing. Je pense que les compagnies aériennes chinoises et Boeing feront tous deux des efforts afin de régler ce litige via la négociation plutôt qu'au contentieux ou par voie d’arbitrage."

Le 10 mars dernier, le crash d'un vol Ethiopian Airlines reliant Addis Abeba à Nairobi avait 157 morts, après une défaillance du sytème de contrôle. Le 737 max avait ensuite rapidement été banni des espaces aériens. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Boeing 737 MAX : Ryanair ferme des bases aéroportuaires

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche