Easyjet supprime un tiers de ses effectifs

Easyjet supprime un tiers de ses effectifs
Tous droits réservés Salvatore Di Nolfi/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Près de 4 500 postes sont en jeu, mais impossible de savoir quels métiers et quels pays seront les plus impactés par ce dégraissage opéré par l'un des acteurs majeurs du transport aérien.

PUBLICITÉ

Easyjet prévoit des coupes drastiques dans ses effectifs. La compagnie envisage des licenciements massifs pour tenir le choc consécutif à la crise sanitaire : 4 500 postes seraient directement menacés sur les 15 000 que compte l'entreprise, soit près de 30 % des effectifs.

La pandémie de Covid-19 a paralysé l'ensemble du trafic aérien et privé de recettes les opérateurs du secteur pendant des semaines.

Le PDG du groupe Johan Lundgren dit vouloir "protéger autant d'emplois que possible à long terme". Mais le syndicat des pilotes britanniques (BALTA) s'élève contre cette mesure et dénonce l'absence de concertation avec les représentants des salariés, qui devrait avoir lieu dans les prochains jours. Pour l'instant, impossible de savoir quelles branches professionnelles et quels pays seront les plus touchées. D'autres compagnies comme Virgin Atlantic, Wizz ou Ryanair, ont aussi prévu de s'alléger d'au moins 15 % de leurs effectifs pour faire face à une demande altérée.

Dès le 15 juin, Easyjet va reprendre ses vols, mais au ralenti, essentiellement au Royaume Uni.

Cet été, l'entreprise prévoit une activité inférieure de 70 % par rapport à la même période l'année passé, et pour réduire ses coûts, le transporteur va différer ses commandes d'une cinquantaine d'appareils.

La compagnie aérienne, numéro deux du secteur en France, emploie près de 1 800 personnes dans le pays, et ne s'attend pas à un retour à la normale avant 2023.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lourdes pertes financières pour EasyJet qui sollicite l'aide du gouvernement britannique

Où peut-on gagner le plus pour le même travail en Europe ?

Black Friday : Faux prix et vraies arnaques ?