This content is not available in your region

Au Royaume-Uni, les salles de spectacle se préparent à rouvrir après une longue fermeture

euronews_icons_loading
Au Royaume-Uni, les salles de spectacle se préparent à rouvrir après une longue fermeture
Tous droits réservés  frame
Par Euronews

"Les Misérables"... L'oeuvre de Victor Hugo sonne comme un symbole pour les théâtres britanniques, désespérément fermés depuis plus d'un an.

Mais le recul de la pandémie au Royaume-Uni et le déconfinement progressif engagé par Londres annoncent des jours meilleurs pour les salles de spectacle qui seront autorisées à rouvrir mi-mai tout en respectant un strict protocole sanitaire.

Après une aussi longue fermeture, les théâtres ont toutefois perdu certains de leurs employés intermittents, indispensables à leur fonctionnement.

"Pendant la crise, certains ont décidé de changer de vie, explique la productrice de théâtre, Nica Burns. Certains ont choisi de quitter Londres, d'autres se sont reconvertis dans l'enseignement, car ils ne veulent plus mener une vie de freelance, ils veulent une carrière beaucoup plus structurée pour ne pas avoir à revivre des temps aussi difficiles."

D'autres ont misé sur la patience. Noah Thomas est acteur. Il a beaucoup souffert financièrement de la fermeture prolongée des théâtres : "Quand on vous dit que vous ne pouvez pas bénéficier de telle ou telle aide publique, c'est difficile. Il faut trouver un autre emploi, économiser. C'est la réalité. Mais il faut tenir, ne pas abandonner, pour revenir vers le travail pour lequel nous avons été formés."

Hiba Elchikhe est également actrice : "J'ai travaillé à l'étranger, j'ai travaillé dans d'autres endroits. Et pour moi, il n'y a rien de tel que de jouer dans sa ville natale, de voir l'effervescence à la sortie d'un spectacle, les affiches partout, sur les bus. C'est vraiment très stimulant."

Financièrement, les salles de spectacle s'attendent à un redémarrage délicat, leur capacité d'accueil étant dans un premier temps réduit de moitié. Par ailleurs, si les théâtres pourront compter sur le public britannique, ils devront faire sans la grande majorité des touristes étrangers, bloqués par la pandémie.