This content is not available in your region

De Banksy à Porto à LBWS à Odessa : comment le street art est devenu un acte politique

euronews_icons_loading
"Banksy: Genius or Vandal?"
"Banksy: Genius or Vandal?"   -   Tous droits réservés  PTRTP
Par Frédéric Ponsard

Porto accueille "Banksy : Genie ou Vandale ?", une exposition majeure au Portugal sur le graffeur britannique qui a révolutionné le street art.

On peut y voir des dessins originaux, des installations, des photos et des vidéos. En tout, 70 pièces sont exposées. De Bristol à Ramallah, Jérusalem, New York, Paris ou Berlin, Banky a marqué les rues du monde de ses graffitis engagés...

"Banksy, c'est la protestation, n'est-ce pas ? Le consumérisme, la guerre, le militarisme, la politique. Nous avons pris des photos d'oeuvres de Banksy dans les rues, beaucoup n'existent plus parce qu'elles ont toujours été recouvertes ou découpées. Donc chaque fois qu'un Banksy apparaît quelque part, nous envoyons un photographe et faisons une photo et la rajouter dans l'exposition."
Alexander Nachkebiya
commissaire de l'exposition

L'exposition est conçu comme une immersion dans l'univers énigmatique créé par Banksy, dont l'identité reste inconnue...

Beaucoup de rumeurs et de suppositions autour de lui, mais personne n'a encore apporté de réponse... en attendant ses graffitis continuent de fleurir sur les murs...

"Je ne voudrais pas être le type qui dirait aux gens que le magicien n'existe pas, n'est-ce pas ? Le fait que l'identité de Banksy est inconnue fait une grande partie de ce qu'il laisse en héritage."c
Alexander Nachkebiya
commissaire de l'exposition

Banksy a également fait des émules, notamment en Ukraine depuis le début de l'invasion russe, fin février. Dans les rues d'Odessa aujourd'hui, le collectif LBWS multiplie les chats triomphants et confiants.

Nous avions diffusé un No Comment sur l'antenne d'euronews en avril dernier sur ce collectif.

Comme un pied de nez au pouvoir et à la violence ambiantes... dans l'esprit même de celui de Banksy.

Video editor • Frédéric Ponsard