Le musée historique de Balakliya en Ukraine déménage l'ensemble de ses collections

Photographie endommagée par les éclats d'obus russes
Photographie endommagée par les éclats d'obus russes   -   Tous droits réservés  UAPBC
Par Frédéric Ponsard

Olena Kuznietsova est la directrice par interim du Musée historique de Balakliya, à une heure et demie au sud de Kharkiv, et à quelques kilomètres de la ligne de front, fortement endommagé depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie. 

Elle montre à la caméra un plateau issu de la collection d'argenterie, frappé par un éclat de balle...

"Comme vous pouvez le voir, les objets, les photos ont été endommagés, tout comme les murs ou les fenêtres du musée, à l'instar de cet objet."
Olena Kuznietsova
Directrice par intérim du musée de Balakliya

La collection du musée, composée de 12 000 pièces, est en cours de déménagement afin d'être mis à l'abri au Musée historique de Kharkiv.

"Balakliya a été occupé autour du 3 mars. Depuis lors, nous n'avons pas eu accès à cette pièce. Mais nous savons que des "orques", les soldats russes, ont vécu ici. Quand nous sommes revenus pour la première fois, nous avons vu les traces de leur passage."
Olena Kuznietsova
directrice par intérim du musée

Les collections sont encore en cours de déménagement, et chacun redoute un bombardement.

A la mi-juin, un obus russe est tombé tout près du bâtiment datant du XIXème siècle.

Et l'armée ukrainienne a libéré la ville en septembre...

"Nous prévoyons de faire un projet, de mener une enquête. Nous avons également demandé à l'UNESCO d'allouer des fonds pour la reconstruction du musée. Lorsque cela pourra se faire, et que la guerre sera terminée, si Dieu le veut; alors, nous rapatrirons toutes les pièces exposées au musée."
Volodymyr Popov
Adjoint à la culture de Balakliya

Les pièces de la collection vont être d'abord stocker et mis au chaud, avant de devoir, pour certaines, être restaurées et envisager, un jour, de revenir à Balakliya.

Video editor • Frédéric Ponsard