EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Des scientifiques donnent le nom de Harrison Ford à une nouvelle espèce de serpent

Harrison Ford - rencontrer Tachymenoides harrisonfordi
Harrison Ford - rencontrer Tachymenoides harrisonfordi Tous droits réservés EDGAR LEHR / CONSERVATION INTERNATIONAL - Getty
Tous droits réservés EDGAR LEHR / CONSERVATION INTERNATIONAL - Getty
Par David Mouriquand
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le légendaire Indiana Jones incarné par Harrison Ford détestait peut-être les serpents, mais l'acteur a désormais un reptile à son nom.

PUBLICITÉ

Des chercheurs allemands, américains et péruviens ont découvert une nouvelle espèce de serpent dans les Andes péruviennes et l'ont baptisée du nom de Harrison Ford, légende du cinéma.

Le seul spécimen, un mâle, a été découvert en 2022 dans le parc national d'Otishi, au Pérou, en train de prendre un bain de soleil. Il s'agit d'un serpent élancé, mesurant modestement 40,6 cm à l'âge adulte, et qui n'est pas dangereux pour l'homme.

La Société allemande d'herpétologie et d'herpétoculture (DGHT) a annoncé le nom de Tachymenoides harrisonfordi pour exprimer sa reconnaissance des activités de défense de l'environnement de l'acteur hollywoodien.

"Ces scientifiques n'arrêtent pas de donner mon nom à des créatures, mais ce sont toujours celles qui terrifient les enfants", a déclaré Harrison Ford en plaisantant dans un communiqué. " Je ne comprends pas. Je passe mon temps libre à faire du point de croix. Je chante des berceuses à mes plants de basilic pour qu'ils n'aient pas peur de la nuit."

Harrison Ford faisait référence au fait qu'en 1993, une nouvelle espèce a été nommée en son honneur : la Calponia harrisonfordi, qui est une araignée californienne.

EDGAR LEHR CONSERVATION INTERNATIONAL.
Tachymenoides harrisonfordiEDGAR LEHR CONSERVATION INTERNATIONAL.

L'acteur de 81 ans a remercié les chercheurs pour cet honneur récent : "sérieusement, cette découverte nous rend humbles. Elle nous rappelle qu'il reste tant à apprendre sur notre monde sauvage et que les humains ne sont qu'une petite partie d'une biosphère incroyablement vaste".

"Sur cette planète, tous les destins sont liés et, à l'heure actuelle, un million d'espèces sont au bord de l'oubli", a ajouté l'acteur américain. " Nous avons un mandat existentiel pour réparer notre relation rompue avec la nature et protéger les lieux qui entretiennent la vie".

L'un des chercheurs, Edgar Lehr, professeur de biologie à l'université de l'Illinois Wesleyan, a déclaré : " pour un biologiste, décrire une nouvelle espèce et la rendre publique avec son nouveau nom est l'une des activités les plus vitales pendant la crise de la biodiversité ".

" Nous espérons que le nouveau serpent sensibilisera à l'importance du travail biologique sur le terrain qui vise à découvrir l'inconnu - un processus souvent aventureux et coûteux qui nécessite un soutien financier plus important de la part des agences de financement. Seuls les organismes connus peuvent être protégés ", a-t-il ajouté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : à Londres, Indiana Jones a désormais sa statue

Le plus célèbre des archéologues arrive à Londres

Festival de Cannes : Harrison Ford en or