Le congrès de Samarcande met en lumière le patrimoine culturel unique de l'Ouzbékistan

Le congrès de Samarcande met en lumière le patrimoine culturel unique de l'Ouzbékistan
Tous droits réservés euronews
Par Galina Polonskaya
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La ville de Samarcande a accueilli un congrès international consacré à la richesse du patrimoine culturel de l'Ouzbékistan qui a rassemblé des experts du monde entier et exposé des trésors tels que d'anciens manuscrits et inscriptions.

PUBLICITÉ

Située dans le sud-est de l'Ouzbékistan, Samarcande, ville chargée d'histoire, a accueilli le 7ème congrès international intitulé "Le patrimoine culturel ouzbek, fondement d'une nouvelle renaissance."

Dans cet épisode de Cult, la correspondante d'Euronews, Galina Polonskaya, a parcouru la trame culturelle du pays tandis que des experts du monde entier mettaient à l'honneur sa riche histoire à l'occasion de cet événement.

Préserver un patrimoine unique

Elle s'est entretenue avec Yusuf Abdullaev, recteur de l'Université de technologie de Samarcande, qui a souligné le rôle de l'Ouzbékistan dans la construction de la civilisation.

Firdavs Abdukhalikov, président de la Société mondiale pour l'étude, la préservation et la popularisation de l'héritage culturel de l'Ouzbékistan (WOSCU), a déclaré que la priorité du pays était de préserver son patrimoine unique. Cette société mène un projet ambitieux qui consiste à rassembler les trésors culturels dispersés dans différents musées. Elle édite des "ouvrages-albums" regroupant ces œuvres dont dix éditions récentes ont été présentées à l'occasion du congrès.

Un fac-similé du Coran Katta Langar

Un fac-similé du Coran Katta Langar des VIIe et VIIIe siècles, méticuleusement reconstitué à partir de pages retrouvées en Ouzbékistan, a également été exposé lors de l'événement. Elles avaient été conservées dans différents musées depuis l'époque soviétique. Aujourd'hui, leurs copies ont été réunies dans un seul volume. Selon Charlotte Kramer, présidente de la maison d'édition Mueller & Schindler, elles reproduisent parfaitement les originaux.

Le congrès a également consacré une collection spéciale d'ouvrages sur l'épigraphie, l'étude des inscriptions gravées sur les monuments de l'Ouzbékistan.

Journaliste • Galina Polonskaya

Partager cet article

À découvrir également

Samarcande et son large éventail de soins de bien-être entre Orient et Occident

Tourisme à Samarcande : un complexe hôtelier et culturel qui change la donne

Samarcande se dote d'une "Cité éternelle" en hommage à ses traditions