This content is not available in your region

Samarcande se dote d'une "Cité éternelle" en hommage à ses traditions

euronews_icons_loading
Focus
Focus   -   Tous droits réservés  euronews
Par Galina Polonskaya

Samarcande, l'une des villes les plus anciennes d'Ouzbékistan, voit les choses en grand pour encore mieux accueillir ses visiteurs. Elle vient d'inaugurer un complexe touristique flambant neuf qui comprend plusieurs hôtels, un immense centre de congrès et bien plus encore.

"Le complexe "Silk Road Samarkand" représentera un moteur pour le développement du tourisme local," assure Artyom Yegikyan, directeur général de la société Silk Road Samarkand. "On s'attend à voir doubler le nombre de touristes sur place et les emplois qui seront générés alimenteront l'essor de l'économie de cette région," indique-t-il.

"Une vitrine pour les plus belles créations"

Un pont qui semble relier le futur et le passé nous emmène découvrir, au cœur de ce nouveau complexe, la reconstitution d'un bourg médiéval. Ses bâtisseurs, des artisans ouzbek, lui ont donné le nom de "Cité éternelle".

"Ce qui est très intéressant dans ce complexe, c'est qu'il a été créé par des artisans, des artistes, des maîtres du travail du bois et de la céramique qui vivent et travaillent sur place," explique Bobur Ismoilov, artiste, auteur et conservateur du Parc ethnographique historique "Cité éternelle". "C'est une vitrine pour ce que nos concitoyens créent de plus beau," affirme-t-il.

Des céramiques aux motifs et couleurs spécifiques

Abduvali Nabiev a orné la Cité de ses céramiques typiques de la technique ancienne de Samarcande qu'il a étudiée pendant de nombreuses années. Dans cette forme d'artisanat, chaque région ouzbek a son propre style.

"On a voyagé dans toute la République et on a fait des recherches sur les différentes céramiques," raconte Abduvali Nabiev, artisan et propriétaire de l'atelier de céramique. "Les nôtres - à Samarcande - sont spécifiques de par leurs motifs et leurs couleurs," renchérit-il.

euronews
À l'image d'autres régions ouzbeks, Samarcande a son propre style de céramiqueeuronews

La fabrication complexe du papier de soie

Firdavs Umarov a passé sa vie à étudier la recette du célèbre papier de soie que l'on produisait à Samarcande, à l'époque de la route de la Soie, et qui était célèbre dans toute l'Europe.

Aujourd'hui, l'artisan travaille avec ses enfants qui eux aussi, maîtrisent ce processus complexe. Le papier de soie de Samarcande est fabriqué à partir d'écorce de mûrier : celle-ci est d'abord bouillie pendant un long moment, puis écrasée. Le processus est laborieux et nécessite de nombreuses heures de travail.

euronews
Le papier de soie est fabriqué selon un processus long et complexeeuronews

Ce papier était utilisé il y a des siècles, par les calligraphes et les artistes pour leurs miniatures.

"Je fais cela pour la postérité et pour que le monde entier sache que le papier de soie renaît à Samarcande," souligne Firdavs Umarov."Il ne comporte aucun élément artificiel et il se conserve très longtemps, jusqu'à mille ans," affirme-t-il.

Les artisans de la Cité éternelle contribuent à mettre Samarcande en pleine lumière, confortant son statut de capitale touristique montante en Asie centrale.

Journaliste • Galina Polonskaya