Coup de pouce de la Commission européenne pour la Centrafrique

Coup de pouce de la Commission européenne pour la Centrafrique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La Commission européenne s’engage à verser une aide supplémentaire de 72 millions d’euros à la République de Centrafrique. 10 millions seront dédiés

PUBLICITÉ

La Commission européenne s’engage à verser une aide supplémentaire de 72 millions d’euros à la République de Centrafrique. 10 millions seront dédiés à l’aide humanitaire. Annonce faite à Bruxelles à l’occasion d’une conférence internationale pour ce pays ravagé par un conflit ethnique entre 2013 et 2014.

“Nous apportons une aide supplémentaire de 10 millions d’euros pour financer l’aide humanitaire”, a annoncé le commissaire européen à la Coopération et au Développement, Neven Mimica. “L’Union européenne reste aux côtés de la république de Centrafrique et nous nous engageons à aider ce pays à résoudre les défis à venir”.

Des défis parmi lesquels l’organisation d‘élections d’ici la fin de l’année mais aussi l’aide aux nombreuses personnes déplacées ou réfugiées suite au conflit entre chrétiens et musulmans.

“Avec l’Union européenne, nous avons fait face aux urgences humanitaires”, a déclaré la présidente de transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza. “Il est temps de dépasser l’urgence humanitaire et d’aller vraiment vers le relèvement des populations. Nous avons beaucoup de personnes déplacées à l’interieur de la République centraficaine, beaucoup de personnes réfugiées dans les pays voisins. Ces personnes veulent rentrer en République centrafricaine!”

L‘économie et l’administration se relèvent peu à peu. Pourtant, près d’un million et demi de personnes dépendent encore de l’aide alimentaire dans le pays. La France a promis de verser une aide de 35 millions d’euros cette année.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les députés demandent la saisie des centaines de milliards d'euros d'actifs gelés de la Russie

L'UE va interdire les produits issus du travail forcé, une mesure qui vise principalement la Chine

Espagne : la campagne électorale pour les européennes est lancée