Le marché des drogues en Europe représente 24 milliards d'euros

Le marché des drogues en Europe représente 24 milliards d'euros
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les marchés de la drogue demeurent l’une des activités les plus rentables pour les groupes criminels. C’est ce qu’affirment dans leur rapport

PUBLICITÉ

Les marchés de la drogue demeurent l’une des activités les plus rentables pour les groupes criminels. C’est ce qu’affirment dans leur rapport l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies et Europol, l’Office européen des polices. Les Européens dépensent chaque année 24 milliards d’euros en substances illicites. Le cannabis reste la première drogue consommée en Europe. Elle représente près de 38% du marché, devant l’héroïne et la cocaïne.

Mais le document souligne aussi que le trafic de drogue est de plus en plus associé à d’autres activités criminelles, voire le terrorisme. Le directeur d’Europol, Rob Wainwright, donne l’exemple de « groupes criminels très entreprenants qui s’adaptent d’un jour à l’autre ou d’une semaine à l’autre entre le trafic de petites quantités de drogue et le trafic de migrants ».

Le directeur de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, Alexis Goosdeel, s’inquiète aussi des développements technologiques qui accélèrent le rythme de l‘évolution de ce marché illégal. « L’année dernière nous avons découvert 100 nouvelles substances psychoactives, soit près de deux nouvelles substances par semaine. Or il y a 6, 8 ou 10 ans ce n‘était même pas une substance par semaine », précise-t-il.

Pour les auteurs de ce rapport l’impact du marché de la drogue dépasse les simples questions sanitaires. Ils appellent à une analyse plus profonde des modèles économiques liés à la drogue afin de trouver la réponse la plus efficace pour enrayer ces trafics.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Restaurer la crédibilité des systèmes électoraux

Exclusif : Michel espère que l'attaque israélienne apparente contre l'Iran mettra fin à l'escalade

Face aux États-Unis et à la Chine, les dirigeants de l'UE appellent à un vaste accord sur la compétitivité