De nouvelles avancées sur le Brexit

De nouvelles avancées sur le Brexit
Tous droits réservés REUTERS/Francois Lenoir
Tous droits réservés REUTERS/Francois Lenoir
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Un accord a été trouvé sur la période de transition qui fera le pont entre la sortie du Royaume-Uni de l'Union en mars 2019 et la future relation commerciale de Bruxelles et Londres. Cette période sera de 21 mois.

PUBLICITÉ

Dans un an, le Royaume-Uni fera définitivement ses adieux à l'Union européenne. Mais d'ici là il reste de nombreux détails à régler.

Aujourd'hui à Bruxelles, les négociateurs du Brexit se sont mis d'accord sur certains de ces points. Notamment la période de transition pour éviter une rupture brutale des liens avec le Royaume-Uni après le Brexit. Cette période est fixée à 21 mois.

Durant cette transition, les anglais devront continuer de respecter les règles européennes. En contrepartie, ils auront tous les bénéfices du marché unique et de l'Union douanière.

"Une étape décisive reste une étape!", rappelle Michel Barnier, le négociateur en chef de l'UE. "Nous ne sommes pas au bout de la route. Il reste encore beaucoup de travail sur les sujets importants et en particulier, en Irlande et Irlande du Nord".

L'Union européenne veut éviter la création d'une frontière entre les deux parties de l'île. En dernier recours, elle propose de garder l'Irlande du Nord au sein de l'union douanière ce que les anglais refusent catégoriquement.

Outre la période de transition, un accord provisoire a été conclu sur le statut de Gibraltar, la facture du divorce et les droits des citoyens. Ceux qui arriveront en Angleterre durant la transition auront les mêmes droit que ceux arrivés avant le Brexit. Les éléments de ce compromis doivent être approuvés lors d'un sommet en fin de semaine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE

Restaurer la crédibilité des systèmes électoraux

Exclusif : Michel espère que l'attaque israélienne apparente contre l'Iran mettra fin à l'escalade