L’UE regarde vers Pékin

L’UE regarde vers Pékin
Tous droits réservés Reuters
Tous droits réservés Reuters
Par Grégoire Lory
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

A l’heure où le président américain remet en cause le multilatéralisme, l’UE regarde vers le géant commercial chinois.

PUBLICITÉ

Eviter une guerre commerciale, c'est le message lancé par les Européens à Pékin à l'occasion du 20e sommet entre l'Union européenne et la Chine. Les deux partenaires affichent des intérêts communs et en premier lieu lutter contre le protectionnisme défendu par le président américain. La Commissaire européenne en charge du Commerce estime avoir reçu des assurances. Mais Cecilia Malmström aimerait "que ces mots encourageants se transforment en actions concrètes de la part de la Chine".

Pékin est le deuxième partenaire commercial de l'Union européenne derrière les Etats-Unis. Les échanges entre les 28 et l’Empire du Milieu sont évalués à plus d'un milliard d'euros par jour. Toutefois les investissements européens en Chine ont chuté de 13 à 7 milliards d'euros ces trois dernières années.

UE
Liens commerciaux entre l'UE et la ChineUE

Mais la route de Pékin vers un partenariat privilégié avec l'Union européenne est encore longue. Les critiques américaines concernant la surproduction chinoise ou les questions de propriété intellectuelle sont partagées par les 28. Pour le vice-président du Centre européen de recherches internationales et stratégiques, David Fouquet, l’Union "ne veut pas choisir entre l'un ou l'autre. Elle peut toujours bénéficier de ses liens avec les Etats-Unis et elle peut bénéficier de ses relations avec la Chine".

L'imprévisibilité du président américain est une opportunité pour les autorités chinoises de se présenter comme un partenaire fiable auprès des Etats membres. Les attaques répétées de Donald Trump contre l’Union pourraient en effet atténuer les doutes européens à l'égard de Pékin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre commerciale sino-américaine : Pékin prépare la ripose

UE/Etats-Unis : la guerre commerciale inévitable ?

Des Patriots pour l'Ukraine : les appels se multiplient pour que les pays de l'UE fournissent des systèmes de défense aérienne