EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La droite européenne se penche sur l’élargissement de l’UE

La droite européenne se penche sur l’élargissement de l’UE
Tous droits réservés REUTERS/Antonio Bronic
Tous droits réservés REUTERS/Antonio Bronic
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parti populaire européen (PPE) veut relancer le processus d’adhésion.

PUBLICITÉ

A peine élu à la tête du Parti populaire européen (PPE), Donald Tusk va devoir se pencher rapidement sur le dossier de l'élargissement de l'Union européenne. Les négociations d'adhésion avec l'Albanie et la Macédoine du Nord sont dans l'impasse après le refus de la France, du Danemark et des Pays-Bas de lancer le processus. Les chrétiens-démocrates, réunis en congrès à Zagreb, appellent à relancer le plus rapidement possible les discussions. " C'est une question de confiance. On a promis certaines choses à des pays et nous n'avons pas fait le dernier geste", explique l’eurodéputée portugaise Lidia Pereira.

Les pays balkaniques ont adopté un paquet de mesures communes afin d'accélérer la croissance économique. L'objectif est de rendre la région plus attractive aux yeux de l'UE. Mais il faudra aussi résoudre les problèmes de corruption. "Nous annonçons une grande bataille contre la corruption, tolérance zéro contre la corruption, parce que c'est peut-être le dossier le plus difficile pour les pays de l'ancien bloc communiste", explique le dirigeant de l’opposition en Macédoine du Nord Hristijan Michoski. Sur la route vers une éventuelle adhésion à l'UE, les Balkans occidentaux peuvent compter sur un allié de poids, les Etats-Unis. Washington n'a pas manqué de critiquer la décision des Etats membres de ne pas poursuivre les négociations.

Brève de Bruxelles :

  • Accord commercial entre l’UE et Singapour

Il s'agit du 16e accord de libre-échange mis en oeuvre par l'Union européenne depuis 2014. Les Etats membres lèvent les barrières commerciales avec Singapour. La cité-Etat est le principal partenaire européen en Asie du Sud-Est. Plus de 10 000 entreprises de l'UE sont sur place et ont fait de l'archipel leur plaque tournante pour l'ensemble de la région pacifique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE réaffirme l’avenir européen des Balkans occidentaux

L’élargissement de l’UE dans l’impasse

Élargissement de l'UE : décision reportée pour l'Albanie et la Macédoine du Nord