EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Future of Work : un projet européen visant à aider les habitants d'un bidonville en Roumanie

En partenariat avec The European Commission
Ovidiu Cîmpean, le responsable du projet à Cluj-Napoca
Ovidiu Cîmpean, le responsable du projet à Cluj-Napoca Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Aurora Velez
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'un des principaux objectifs du projet européen Future of Work est de briser la spirale de la pauvreté à Pata-Rât en Roumanie.

La ville Cluj-Napoca, au nord-ouest de la Roumanie, a mis en place le programme "Future of Work". Ce projet européen mise sur trois leviers : l’adaptation des programmes d’études, la formation entrepreneuriale des créateurs et l’aide aux quartiers les plus défavorisés

L'un des principaux objectifs du projet Future of Work est de briser la spirale de la pauvreté à Pata-Rât. A quelques kilomètres de Cluj-Napoca, près de 2500 personnes vivent dans cette décharge, l'une des plus grandes d'Europe. Plus de la moitié d'entre elles sont des enfants.

Tous les acteurs impliqués dans le projet ont opté pour une stratégie d'inclusion sur le long terme.

L'éducation des jeunes de Pata-Rât

"Nous avons également d'autres projets financés par des fonds européens, mais aussi par la Norvège. Et nous nous concentrons sur le logement, sur la recherche d'emplois pour les parents, mais aussi sur l'éducation des jeunes de Pata-Rât. Ce point est vraiment important.", a expliqué le responsable du projet Ovidiu Cîmpean.

"C'est maintenant la deuxième étape des programmes que nous développons dans la région, et je pense qu'avec le projet 'Future of work', tous ensemble, nous serons en mesure, dans un avenir proche, de changer leur destin", a-t-il ajouté. 

Un projet inclusif

Pour Ovidiu Cîmpean, il est très important d'avoir une stratégie et de la suivre afin d'être cohérent dans son action, notamment avec les politiques publiques. "Il est également très important, lorsque vous élaborez un plan, d'impliquer tout l'écosystème local afin de s'assurer que vous prenez les bonnes décisions. Future of Work est un bon exemple, car nous avions un grand consortium avec dix parties prenantes dans la ville : nous avions le secteur privé avec tous les groupes. Mais aussi les universités et le secteur de la culture avec les ONG, et les centres culturels de Cluj, a conclu le responsable roumain. 

Le budget total du programme "Future for Work" est de 5,6 millions d’euros. 80% de cette somme (4 429 450 euros) provient de la politique européenne de cohésion et le 20% restant de 10 partenaires publics et privés.

Partager cet article

À découvrir également

Bosnie-Herzégovine : le Big data au service de la prévention d'inondations