Ursula von der Leyen fixe ses lignes rouges pour une prochaine majorité

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, est candidate à sa reconduction à la tête de l'institution
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, est candidate à sa reconduction à la tête de l'institution Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Isabel Marques da Silva
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La présidente de la Commission européenne s’est déclarée candidate à sa réélection. Elle sera tête de liste du Parti populaire européen. Déjà tournée vers la campagne électorale, Ursula von der Leyen a précisé ses conditions pour pouvoir travailler avec elle si elle est reconduite.

PUBLICITÉ

Il ne s’agit pas vraiment d’une surprise dans la bulle bruxelloise. La présidente de la Commission européenne compte se représenter pour un second mandat à la tête de l’institution. Toutefois, l’annonce faite cette semaine par Ursula von der Leyen dessine un peu plus la campagne pour les élections européennes de juin.

La responsable allemande a présenté sa candidature mercredi lors d’une réunion de sa famille politique au Parlement européen, le Parti populaire européen (PPE). Elle est l’unique candidate à se présenter comme tête de liste.

Selon les sondages, les chrétiens-démocrates devraient rester la première force politique dans l’hémicycle. Mais pour conforter sa reconduction, Ursula von der Leyen devra collaborer avec d’autres partis afin de former une majorité.

Interrogée sur ses partenaires potentiels, l’actuelle présidente de la Commission a fixé ses lignes rouges.

"La ligne de démarcation est la suivante : défendez-vous la démocratie ? Défendez-vous nos valeurs ? Etes-vous très ferme sur l'État de droit ? Soutenez-vous l'Ukraine ? Luttez-vous contre la tentative de Poutine d'affaiblir et de diviser l'Europe ? Et ces réponses doivent être très claires", prévient Ursula von der Leyen.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

State of the Union : protéger la nature et contrôler les grandes entreprises technologiques

State of the Union : économie de guerre et aide humanitaire

"State of the Union" : défense de la démocratie et aide à Gaza