Grande Prairie, led 6 mais 12023

Vidéo. Canada : plusieurs incendies encore incontrôlables

Des températures plus fraîches et une pluie fine ont permis à certaines personnes évacuées de feux de forêt de rentrer chez elles dans la province canadienne de l'Alberta mardi, mais plusieurs incendies restaient incontrôlables et une forte hausse du Mercure à venir pourrait compromettre les efforts pour les maîtriser.

Des températures plus fraîches et une pluie fine ont permis à certaines personnes évacuées de feux de forêt de rentrer chez elles dans la province canadienne de l'Alberta mardi, mais plusieurs incendies restaient incontrôlables et une forte hausse du Mercure à venir pourrait compromettre les efforts pour les maîtriser.

Les autorités ont levé les ordres d'évacuation pour une poignée de communautés après avoir vaincu les flammes, mais la fumée suffocante remplit toujours l'air, portée par les vents à travers le continent jusqu'à l'Arctique et la côte atlantique des États-Unis.

Le nombre d'incendies de forêt qui ont forcé 30 000 personnes à fuir au cours des quatre derniers jours est passé de 110 à 81, 24 d'entre eux étant toujours hors de contrôle.

Les autorités ont toutefois prévenu qu'un retour à des conditions chaudes et sèches était attendu d'ici vendredi et qu'il se poursuivrait tout au long du week-end.

Danielle Smith, Première ministre de l'Alberta, a fait remarquer que 30 000 hectares (74 000 acres) de la province sont habituellement consumés par des incendies de forêt chaque année. "390 000 hectares ont déjà brûlé, soit dix fois plus que l'année habituelle, et nous n'en sommes qu'au début", a-t-elle déclaré aux journalistes.

"Il s'agit d'un événement extraordinaire (et) sans précédent, et je pense que c'est à cela que nous devons nous préparer à l'avenir.

"Pour l'instant, tout le monde est sur le pont", a-t-elle ajouté, précisant que plus de 700 pompiers sont actuellement déployés et qu'une demande de 1 100 autres renforts du reste du pays a été formulée.

Le chef des pompiers du comté situé à l'ouest d'Edmonton, Brian Cornforth, a déclaré que son équipe de plus de 60 pompiers était "épuisée". "Cela fait plus d'une semaine que nous sommes à pied d'œuvre et le feu ne cesse de s'étendre à de nouvelles zones pour nous aider.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ