Des Palestiniens évacués des bâtiments touchés lors du bombardement israélien sur la bande de Gaza à Rafah, dimanche 22 octobre 2023.

Vidéo. Israël affirme avoir frappé "plus de 320 cibles dans la bande de Gaza" ces dernières heures

L’armée israélienne affirme avoir frappé "plus de 320 cibles militaires dans la bande de Gaza" ces dernières 24 heures, comprenant des tunnels du Hamas, des dizaines de centres de commandement opérationnels où se trouvaient des combattants du Hamas et du Jihad islamique palestinien, des complexes militaires et des postes d’observation, selon un bilan posté par les forces de défense d’Israël lundi matin.

L’armée israélienne affirme avoir frappé "plus de 320 cibles militaires dans la bande de Gaza" ces dernières 24 heures, comprenant des tunnels du Hamas, des dizaines de centres de commandement opérationnels où se trouvaient des combattants du Hamas et du Jihad islamique palestinien, des complexes militaires et des postes d’observation, selon un bilan posté par les forces de défense d’Israël lundi matin.

Au moins soixante Palestiniens ont été tués dans des raids aériens menés par l’armée israélienne sur la bande de Gaza dans la nuit de dimanche 22 au lundi 23 octobre, selon le Hamas. Le bureau des médias du Hamas ajoute que l’une des frappes a fait dix-sept morts dans une maison à Jabaliya, dans le nord du territoire.

Les frappes israéliennes sur Gaza ont fait depuis le début du conflit plus de 4 700 morts, en majorité des civils palestiniens incluant près de 1900 enfants, selon le ministère de la Santé du Hamas. En Israël, plus de 1 400 personnes ont été tuées, en majorité des civils au premier jour de l’attaque, selon les autorités du pays.

Des appels à une trêve ont été lancés lors d’une rencontre diplomatique organisée samedi près du Caire. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a notamment demandé de mettre "fin au cauchemar" de la population

Mais à l’issue de ce sommet, les représentants des pays occidentaux et arabes n’ont pu s’entendre sur un communiqué final, ont indiqué des diplomates arabes à l’AFP.

Un troisième convoi d’aide est entré lundi dans la bande de Gaza. Samedi et dimanche déjà, "34 camions avaient traversé Rafah", a rapporté un responsable du Croissant-Rouge égyptien sous le couvert de l’anonymat. Il s’agissait des premiers convois depuis le 7 octobre.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ