This content is not available in your region

Rompre le jeûne du ramadan dans les airs à Dubaï

euronews_icons_loading
Explore
Explore   -   Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai
Par Euronews

Dubaï offre des manières très différentes de fêter le Ramadan. Au centre culturel Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, les visiteurs sont invités à découvrir les coutumes locales. Depuis sa maison historique d’Al Fahidi, et avec comme devise, “portes ouvertes, esprits ouverts”, le centre fait tomber les barrières culturelles. Pour en savoir plus, euronews a rencontré Meera Al Falasi, médiatrice culturelle. Elle nous explique en quoi consistent le centre et les programmes spécifiques autour du ramadan.

"Nous proposons différents programmes, comme celui autour de la nourriture traditionnelle, autour de visites du patrimoine. A travers eux nous souhaitons proposer une conversation ouverte avec nos hôtes Emiratis. On sait que beaucoup de gens ont des questions à poser et donc nous essayons de créer un environnement très très ouvert où chacun est libre de poser la question qu’il veut. Nous pouvons proposer le programme sur l’Iftar. Pendant ce programme-là, nous aimerions montrer à nos amis non musulmans et à nos invités comment les musulmans brisent le jeûne et ensuite nous faisons un tour rapide dans la mosquée voisine", explique Meera Al Falasi.

Lyle Daquino Ham/Lyle Ham Creations
euronewsLyle Daquino Ham/Lyle Ham Creations

Un Iftar au restaurant

Le repas de l’Iftar dans les hôtels et les restaurants de Dubaï peut être somptueux, comme le dîner de Noël pour les chrétiens. Samad Al Iraqi, au cœur de Jumeirah, est un endroit particulièrement populaire pour les familles musulmanes et non musulmanes.

L’Iftar classique de Dubaï commence par des dattes, une source rapide d’énergie, idéale à la fin du jeune quotidien. La pièce maîtresse du banquet est l’agneau, représentant l’animal sacrificiel abattu à la place du fils du prophète Abraham. Autre classique du Moyen-Orient, le kunafa, des couches de pâte croquante imbibée de sirop et de fromage filandreux.

La nourriture est délicieuse mais ce n’est pas le seul objectif du restaurateur Moe Alhaj : "Passer du temps avec les gens que vous aimez et rompre le jeûne avec la famille et les amis.Faire cela au quotidien pendant 30 jours est quelque chose de très spécial dans le monde d’aujourd’hui où nous sommes si occupés", explique Moe Alhaj.

Dubai, United Arab Emirates
euronewsDubai, United Arab Emirates

Un Iftar dans le ciel

Ceux qui recherchent un iftar non traditionnel verront qu’il y en a pour tous les goûts à Dubaï. Les passionnés d’aviation peuvent même rompre le jeûne dans les airs avec “Iftar in the sky” de la compagnie de jet privé Jetex.

"C’est la première expérience de la sorte au monde pour le ramadan, nous invitons les passagers, jusqu’à six, à nous rejoindre pour un vol au-dessus du pays où nous pouvons voir les repères des sept états qui ont façonné les Emirats Arabes Unis, et je crois que c’est une belle idée. Au soleil couchant, c’est la plus belle lumière. La gastronomie est fantastique avec un chef à bord. L’équipage prend soin des passagers. Et c’est vraiment une expérience enthousiasmante pour ceux à qui voyager manque", explique Oleg Kafarov de Jetex.

Le luxueux aéroport propose aussi à se clients un café personnalisé, un bar à caviar gratuit et des spectacles de piano à l’arrivée. “Iftar in the Sky” coûte quelque 15.100 euros pour six personnes et 10% du prix est reversé à l’organisme de bienfaisance local Dubaï Cares.