Envie de passer vos années dorées en Europe ? Voici les pays avec les meilleurs visas pour retraités

Prendre sa retraite dans l'un de ces pays européens pourrait être plus facile que vous ne le pensez.
Prendre sa retraite dans l'un de ces pays européens pourrait être plus facile que vous ne le pensez. Tous droits réservés Canva
Par Euronews Voyages
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Plusieurs pays du Sud de l'Europe proposent des visa avantageux pour les retraités.

PUBLICITÉ

Une météo agréable, pas de stress et un bon niveau de vie sont tout ce que chacun d'entre nous pourrait souhaiter dans son âge d'or. Mais déménager dans un autre pays demande des recherches et de la planification. D'autant plus qu'il existe de nombreuses options de visa destinées aux personnes en âge de travailler. Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'y a pas de choix pour ceux qui cherchent à déménager à l'étranger plus tard dans la vie .

Voici quelques-unes des meilleures options de visa européen pour les retraités, classées en fonction du revenu dont vous aurez besoin pour postuler.

6. Visa de résidence élective en Italie

L'Italie est un endroit populaire où les gens passent leur retraite, et il existe des options de visa conçues pour vous aider à le faire.

Les conditions requises pour le visa de résidence électif italien sont un peu plus difficiles à satisfaire que d'autres sur cette liste. Vous aurez besoin d'un revenu passif de 31 000 € par an minimum pour postuler. Vous ne pouvez pas travailler en tant que résident dans le pays avec ce visa - pas même à distance pour une entreprise à l'étranger.

Un visa de résidence élective est valable un an et peut être renouvelé jusqu'à quatre ans. Après avoir été dans le pays pendant cinq ans, vous pouvez demander la résidence permanente.

Il s'agit de l'un des types de visas les plus strictement réglementés, ce qui signifie qu'il faudra probablement un minimum de 3 à 6 mois pour traiter votre demande.

Canva
L'Italie a l'une des exigences de revenu passif les plus élevées des pays de cette listeCanva

5. Visa espagnol à but non lucratif

Le visa espagnol non lucratif est une option pour les personnes qui souhaitent prendre leur retraite dans le pays. Pas aussi accessible que le visa D7 du Portugal, l'Espagne exige que vous ayez un revenu mensuel d'un peu plus de 2 150 € ou 25 816 € par an. Vous ne pouvez pas demander un visa à but non lucratif en utilisant les revenus du travail à distance.

Les candidats devront également prouver qu'ils disposent d'une couverture santé complète égale ou supérieure au service public de santé du pays.

Vous serez autorisé à rester en Espagne pendant un an après votre entrée et devrez passer au moins 183 jours dans le pays afin de renouveler votre visa. Il peut être prolongé de quatre ans et après cinq ans, vous pourrez demander un permis de séjour permanent.

Celui-ci est valable 10 ans et vous donnera accès au système de santé public espagnol et à d'autres avantages offerts aux citoyens et aux résidents permanents.

4. Permis de séjour en Grèce pour les personnes financièrement indépendantes

Prendre sa retraite en Grèce signifie demander un visa officiellement connu sous le nom de "permis de séjour pour les personnes financièrement indépendantes".

Il vous oblige à avoir un revenu passif minimum de 24 000 €/an mais vous ne pouvez pas avoir d'activités économiques ou d'investissement dans le pays. Les sources de revenus acceptées comprennent les pensions, les immeubles locatifs et les investissements.

Si vous souhaitez amener votre conjoint, vous aurez besoin de 400 € supplémentaires par mois et de 200 € pour les éventuels membres de la famille à charge.

Vous aurez également besoin d'un contrat de location pour une propriété d'un an. Le demandeur devra fournir une preuve de couverture médicale privée pendant son séjour en Grèce.

Ce visa est délivré pour deux ans et peut être renouvelé à la fin de cette période. Pour conserver votre statut de résident, vous devrez rester en Grèce pendant au moins la moitié de l'année.

Canva
La Grèce exige un revenu passif minimum de 24 000 €/an.Canva

3. Visa de catégorie F pour Chypre

Passer votre retraite à marcher le long des plages de sable de Chypre semble être un choix attrayant. Le visa de catégorie F du pays est probablement l'une des meilleures options pour y passer vos années dorées.

Chypre a l'une des exigences de revenu les plus faibles de cette liste, à seulement 9 568 € par an. Il peut provenir de votre pension, de vos propriétés locatives à l'étranger, de vos investissements, de vos redevances ou de vos dividendes, mais il doit être suffisant pour que vous et vos personnes à charge puissiez mener une vie décente et confortable.

Vous devrez également louer ou acheter une propriété dans le pays.

PUBLICITÉ

2. Le programme de retraite maltais

Avec du beau temps toute l'année et un niveau de vie élevé, Malte est un endroit idéal pour la retraite.

Le pays a un régime dédié appelé le programme de retraite maltais qui est un peu différent des autres options de cette liste. Vous devrez posséder une propriété à Malte d'une valeur d'au moins 220 000 € ou en louer une pour au moins 8 750 € par an. Notez que ces montants peuvent varier selon la région que vous choisissez. Les candidats auront également besoin d'une assurance maladie émise à Malte .

Si vous décidez de prendre votre retraite avec votre partenaire, vous devrez prouver que vous avez une relation stable. Il y a également des exigences d'âge. Si vous êtes né le 1er janvier 1962 ou après, vous devez être à la retraite à 65 ans. Si vous êtes né après cela, vous pouvez être un peu plus jeune et prendre votre retraite à 61 ans.

Le visa vous oblige à ne pas passer moins de 90 jours par an ou plus de six mois dans tout autre pays de la zone Schengen en dehors de Malte.

1. Le visa D7 du Portugal

Le visa D7 - ou visa de revenu passif - fait de la retraite au Portugal une option attrayante pour de nombreux ressortissants non européens.

PUBLICITÉ

Pour en bénéficier, vous devez disposer d'un revenu mensuel minimum de 705 €. Ceci est basé sur le salaire moyen actuel dans le pays. Mais ce revenu peut provenir de diverses sources, notamment des pensions, des immeubles locatifs ou des investissements.

Canva
Le Portugal a l'exigence de revenu la plus faible de cette liste.Canva

Vous devrez également être en mesure de prouver que vous avez un logement et que vous êtes en mesure de passer au moins 16 mois au Portugal au cours de vos deux premières années dans le pays.

Le visa D7 a des frais de demande inférieurs à ceux de nombreux autres visas de résidence temporaire et le processus de demande prend généralement environ six mois. Les titulaires de visa D7 bénéficient également des mêmes prestations de santé que les résidents et citoyens portugais.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Que sont les "visas dorés" et quels pays de l'UE les délivrent ?

L'UE ne veut pas des "déserteurs" russes

Cefalù, Praiano, Tropea : les plus beaux villages côtiers italiens à visiter au printemps