L'Irlande présente son très impopulaire plan d'austérité

L'Irlande présente son très impopulaire plan d'austérité
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le gouvernement de Brian Cowen veut économiser quinze milliards d’euros et ramener son déficit public à 3% du produit intérieur brut d’ici 2014. Pour y parvenir Dublin augmente la TVA, qui passera progressivement à 23%, et se défait de près de 25.000 fonctionnaires. Outre les coupes budgétaires, l‘âge de départ à la retraite sera retardé.

En clair, tous les Irlandais devront se serrer la ceinture. Un sacrifice essentiel selon le commissaire européen aux Affaires économiques. “En Irlande, le problème touche le coeur du système économique, le secteur bancaire”, précise Olli Renh. “Au Portugal, en revanche, la problématique est différente. Il s’agit d’une croissance faible. Il faut ajouter que le gouvernement prend des dispositions fermes et déterminées pour stabiliser les finances publiques”.

La politique d’austérité du Portugal a provoqué hier la première grève générale conjointe des syndicats depuis 22 ans. Le Premier ministre affirme que son pays n’aura pas besoin d’un plan d’aide et que les réductions salariales, ainsi que l’augmentation des impôts, seront suffisantes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au Portugal, comment l'extrême droite Chega a surfé sur le mécontentement des jeunes électeurs

Luis Montenegro a été investi Premier ministre du Portugal

Luis Montenegro a remporté les élections législatives grâce à une coalition