DERNIERE MINUTE

Bahreïn : élections générales contestées par l'opposition chiite

Bahreïn : élections générales contestées par l'opposition chiite
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils ont décidé de boycotter les élections générales à Bahreïn.

Les partisans de l’opposition chiite, qui qualifient ce scrutin de “farce”, entendent donc peser sur la participation à ce scrutin – espérée faible, inférieure à 30% précise cheikh Ali Salmane, chef du principal mouvement d’opposition Wefaq.

Des manifestations ont eu lieu ce vendredi dans plusieurs localités chiites des environs de la capitale Manama.
On a pu voir notamment certains protestataires rejouer une scène de vote, avec pour enjeu la tenue d’un référendum sur le choix d’un système politique à Bahreïn.

L’opposition dénonce le “monopole du pouvoir” exercé par la dynastie des el-Khalifa mais aussi la répression, et appelle à des réformes démocratiques ainsi qu‘à une “véritable monarchie constitutionnelle”.

Ce samedi près de 350 000 électeurs sont appelés à choisir 40 députés. Ces élections générales sont les premières à se tenir dans ce petit royaume du Golfe depuis la contestation anti-régime de 2011, baptisée “révolte de la perle”.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.